Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Internet, une nouvelle vitrine pour les huîtres

dimanche 27 décembre 2015 à 9:11 Par Romain Asselin, France Bleu La Rochelle

C'est l'un des nouvelles tendances pour les fêtes de fin d'année. La commande d'huîtres sur internet avec livraison à domicile commencent à faire des adeptes. Fraîcheur absolue garantie dans l'assiette.

L'huître de l'ile de Ré a la cote sur le web
L'huître de l'ile de Ré a la cote sur le web - Romain Asselin

Île de Ré, Charente-Maritime, France

On peut tout acheter sur internet aujourd'hui, même des huîtres. Un tout nouveau marché est en train d'éclore sur la toile et les producteurs de Charente-Maritime prennent le train en marche en cette période de fêtes.

Expédition dans toute la France

Quelques professionnels du bassin de Marennes-Oléron et de l'île de Ré proposent de la vente en ligne. Certains depuis plusieurs mois. D'autres viennent juste de s'y mettre. En trois clics, vous pouvez commander vos huîtres derrière votre ordinateur et les recevoir à domicile.

Elles sont arrivées super fraîches. C'est la première fois que nous n'avons pas jeté une huître" 

Dominique, une cliente près de Lyon

La facture est plus salée car vous devez payer les frais de transport mais la mayonnaise commence à prendre. 

La preuve à la cabane océane, sur l'île de Ré

Pas fragile, l'huître  

Vous êtes peut-être toujours sceptique quant à la fraîcheur dans l'assiette après transport. 

Aucune inquiétude, répond Emmanuelle Mercier