Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Une perte de clientèle énorme" : les patrons de PMU agacés par les dysfonctionnements des machines de jeu

jeudi 9 août 2018 à 18:17 Par Jérôme Collin, France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis le mois de juin, plusieurs dizaines de machines de jeu PMU sont en panne. Les salariés de la société Odéolis, qui assure la maintenance des bornes, sont en grève. Partout en France, de moins en moins de bornes sont opérationnelles, notamment à Sochaux et à Montbéliard (Doubs).

Une borne de jeu pour des paris hippiques (illustration)
Une borne de jeu pour des paris hippiques (illustration) © Maxppp - -

Doubs, France

Les pannes des machines PMU n’ont pas épargné les débits franc-comtois. A Sochaux, la borne de jeu du bar Le Domino est restée hors-service pendant plus d’un mois, faute de réparation. "On n’a pas eu de solution de remplacement, indique Patrick Limousin, le gérant de l’établissement. Certains clients jouent directement au guichet, mais ça reste une perte de clientèle énorme."

Des milliers d'euros de manque à gagner

Le préjudice pour le commerçant sochalien se chiffre à plusieurs milliers d’euros, lui qui estime à 30% de son activité, le chiffre d’affaires généré par les paris hippiques. Nombre de joueurs préfèrent en effet, la discrétion des bornes au contact humain lorsqu’il s’agit d’argent. "Sans les bornes, on perd la notion d’anonymat, complète Sandrine Lugbul, buraliste à Montbéliard. Les sommes jouées sont visibles non seulement par nous, les employés, mais aussi par les autres clients."

La société Odéolis, qui s’occupe également de la réparation des machines de la Française des jeux, craint de devoir se séparer, d’ici 2019, de 80 employés si le contrat n’est pas renouvelé. Le PMU a lui, d’ores et déjà trouvé son remplaçant, en sélectionnant la PME nantaise Tibco pour assurer la continuité.