Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une pétition en ligne pour défendre le statut de pompier volontaire dans les Pyrénées-Orientales

dimanche 3 février 2019 à 20:30 Par Lila Lefebvre, France Bleu Roussillon

Les 2200 pompiers volontaires des Pyrénées-Orientales pourraient bientôt perdre leur statut. Une décision de la Cour de justice de l'Union européenne entend professionnaliser l'ensemble des personnels en France. Le Conseil départemental des P-O s'y oppose et lance une pétition.

Un pompier volontaire d'Estagel en exercice.
Un pompier volontaire d'Estagel en exercice. © Radio France - Lila Lefebvre

Pyrénées-Orientales, France

Il n'y aura peut-être plus de pompiers volontaires dans les Pyrénées-Orientales. C'est en tout cas l'interprétation d'une décision de la Cour de justice de l'Union européenne rendue le 21 février 2018, elle considère que tous les pompiers devraient être professionnels en France. Un changement de statut que ne peut assumer financièrement le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, il lance donc une pétition. 

Les pompiers volontaires représentent 80% des effectifs du SDIS 66

Il y a 2200 pompiers volontaires dans les Pyrénées-Orientales contre 250 pompiers professionnels. Si ces premiers n'ont pas de salaire, ils gagnent des compensations qui coûtent 900 000 euros par an au Conseil Départemental, s'il fallait leur verser un salaire, la facture pourrait s'élever à 7 millions d'euros.