Économie – Social

Une pétition pour réclamer la réouverture des halles de Wazemmes à Lille

Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Nord mardi 3 octobre 2017 à 20:15

Jean-Pierre Foret un des commerçants des halles de Wazemmes à Lille
Jean-Pierre Foret un des commerçants des halles de Wazemmes à Lille © Radio France - Jeanne marie Marco

Les commerçants des halles de Wazemmes à Lille n'en peuvent plus d'attendre la fin des travaux. Le chantier des halles a déjà plus d'un mois et demi de retard et certains commerçants sont au bord de la faillite.

Les commerçants de Wazemmes à Lille viennent de lancer une pétition en ligne pour réclamer la réouverture des halles. Le bâtiment est en travaux depuis le 3 juillet et le chantier a déjà un mois et demi de retard. Certains se disent au bord de la faillite.

Le chantier déjà reporté trois fois

Le chantier des halles de Wazemmes consiste à enlever la peinture au plomb devenue dangereuse car vétuste. La mairie en profite pour installer une ventilation et un chauffage pour le confort de tous. Sauf que le chantier ne s'est pas passé comme prévu explique le premier adjoint de Lille Pierre de Saintignon "le plomb est tombé sur le sol et entré dans le carrelage qui était poreux et on a eu du mal à sortir ce plomb du carrelage, est-ce que l'entreprise a une responsabilité là dessus ? sans doute que oui puisqu'elle devait protéger le sol".

Ainsi, le chantier a pris beaucoup de retard. Les halles devaient initialement rouvrir le 18 août, puis le 2 septembre, le 30 septembre et enfin le 24 octobre. Les peintures étant terminées Pierre de Saintignon est confiant pour ce nouveau délai "comme il n'y a plus de problème technique maintenant on maîtrise bien l'échéance".

RÉACTION I Le 1er adjoint de Lille Pierre de Saintignon explique les retards de chantier

Jusqu'à 50% de chiffre d'affaire en moins

Depuis le 9 septembre dernier, pour palier au retard de chantier, la mairie de Lille a installé un chapiteau devant les halles de Wazemmes. Une quinzaine de commerçants sont installés à l'intérieur, les autres sont à l'extérieur. Malgré cette solution tous enregistrent une baisse notable de leur chiffre d'affaire.

Moi c'est terminé, je suis dans le rouge complet je n'arrive plus à m'en sortir — Alain un artisan charcutier de Wazemmes

Alain, artisan charcutier depuis neuf ans aux halles de Wazemmes a perdu environ 40% de son chiffre d'affaire " moi c'est fini, c'est terminé, je suis dans le rouge complet je n'arrive plus à m'en sortir. C'est bien ce petit marché couvert ça nous remet un peu à flot mais bon on a pas assez de monde".

La mairie de Lille va indemniser les commerçants sur les deux mois de fermeture à savoir du 3 juillet au 9 septembre. Sur la marge brute de chaque commerçant la ville déduira les congés payés et le chômage technique. Avec ces indemnisations, les travaux, le chapiteau éphémère et le gardiennage de ce village Lille aura déboursé 1.2 millions d'euros pour ces halles de Wazemmes.