Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une pétition pour rouvrir le marché de Felletin

-
Par , France Bleu Creuse

Un collectif d’habitants demande à la mairie de rouvrir le marché de Felletin, suspendu depuis le début du confinement. La mairie estime que les conditions de sécurité ne sont pas réunies.

Certains marchés restent ouverts, avec des mesures de sécurité. Une solution qui n'a pas été validée pour Felletin.
Certains marchés restent ouverts, avec des mesures de sécurité. Une solution qui n'a pas été validée pour Felletin. © Radio France - Céline Loizeau

Pour le quatrième vendredi consécutive, ce 10 avril, le marché de Felletin ne se tiendra pas. L’un des plus jolis marchés de Creuse, qui attire des consommateurs et des visiteurs même des départements limitrophes, est suspendu tant que dureront les mesures de confinement décrétées par le gouvernement, pour lutter contre la propagation du Covid-19. Les mairies peuvent demander une dérogation au décret du 23 mars qui interdit la tenue des marchés dans les rues, mais les élus de Felletin ont décidé de ne pas le faire.

Des débouchés pour les producteurs

Une décision qui ne convient pas à plusieurs habitants, qui ont lancé une pétition en ligne pour demander à la mairie de revenir sur sa décision. Elle a, à ce jour, récolté un peu plus de 330 signatures. Ses initiateurs estiment que le marché permet aux producteurs de continuer à vendre leurs produits et aux consommateurs de pouvoir acheter des produits locaux. Ils estiment aussi que, lorsque le marché est organisé de sorte à respecter les gestes barrière, faire ses courses au marché est plus sûr que dans les grandes surfaces, du point de vue de la propagation du virus.

« L’agriculture ne s’arrête, les animaux continuent à grandir, à faire du lait, les légumes poussent… donc soit les producteurs trouvent des débouchés, soit ça part à la poubelle, donc ça semble assez primordial de poursuivre le marché, explique Antonin Mazurier, à l’origine de la pétition. Certains vont acheter directement à la ferme, mais ça ne concerne que quelques consommateurs et beaucoup d’autres sont pénalisés parce qu’ils n’ont pas accès ou qu'ils n’ont pas les informations, donc c’est pour ça qu’on proposait que le marché soit réouvert. »

Plusieurs bénévoles se sont proposés pour assurer le bon déroulé du marché : ils ont identifié une place à Felletin qui serait assez grande pour que les consommateurs soient à un mètre de distance les uns des autres, ils proposent d’aider pour la mise en place d’un point d’entrée unique avec lavage des mains et explications des consignes

« Bien sûr, on ne parlerait pas du marché de Felletin comme il a lieu d’habitude, mais seulement d'une version réduite, avec des producteurs alimentaires géographiquement proches, pour avoir moins de monde et mettre en place le protocole sanitaire », indique Antonin Mazurier. 

Un drive fermier à la place du marché

Cette formule ne satisfait pas les élus de Felletin, qui se sont prononcés contre la tenue du marché. D’abord, parce qu’il brasse et attire beaucoup de monde. « La pétition a été signée par des personnes d’autres départements et des gens du nord de la Creuse, indique Jeanine Perruchet, la maire de Felletin. S’ils ont envie de venir, ça ne me semble pas très raisonnable. Soit on est confiné, soit on ne l'est pas. »

Si, en hiver, le marché est plus restreint, avec le retour des beaux jours il représente une cinquantaine de stands et attire plus d’une centaine de personnes. Puisqu’il est impossible de garantir que seuls les Felletinois viendront au marché, la mairie estime qu’il ne doit pas se tenir.

Les services de la mairie ont tenté de trouver une solution alternative, avec des points de livraison sur Felletin, pour mettre en contact des producteurs et des consommateurs. Une solution refusée par la préfecture de la Creuse, indique la mairie dans un communiqué et qui assure continuer à chercher une solution en partenariat avec la Chambre d’Agriculture.

Cette solution, ça pourrait être un drive fermier, explique Jeanine Perruchet : « Nous allons en discuter avec la préfecture et la Chambre d'Agriculture, mais nous trouverons une solution. Notre but est bien sûr aussi de protéger les petits producteurs. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu