Économie – Social

Une PME du Val-de-Marne, la tête dans les étoiles

Par Faustine Calmel, France Bleu Paris Région mardi 30 août 2016 à 7:10

Le site de Sodern
Le site de Sodern - Sodern

Sodern, spécialiste des composants pour satellites et sondes spatiales vient de décrocher une énorme contrat : basée à Limeil-Brévannes, elle va construire 1.800 viseurs d'étoiles pour le projet américain OneWeb. Une preuve de plus de l'excellence de cette PME dans le domaine spatial.

Le projet OneWeb est ce que l'on appelle pharaonique. Lancé par Greg Wyler, ancien de Google, il prévoit d'envoyer dans l'espace 900 satellites pour fournir des connexions Internet à moindre coût dans le monde entier, Pôle Nord et forêt amazonienne compris. La construction de ces satellites a été confiée à Airbus. Mais c'est Sodern, PME de 380 salariés à Limeil-Brévannes, qui va s'occuper de la fabrication des "viseurs d'étoiles".

Les "yeux" des satellites

Ces viseurs ce sont en fait des caméras qui observent la voûte céleste, reconnaissent les étoiles, et après de nombreux calculs, permettent aux satellites de s'orienter dans l'espace et de se positionner au bon endroit. Chaque satellite va en embarquer deux, ce qui en fait 1.800 à construire.

Maquette du viseur d'étoiles - Aucun(e)

Pour répondre à cet appel d'offre, l'entreprise a mis en place un groupe de travail d'une dizaine de salariés. Ils ont dû réfléchir pour adapter le produit. Il a fallu imaginer un viseur d'étoiles 50 à 100 fois moins cher que le modèle traditionnel, mais qui reste capable "de repérer une balle de golf à Chartres, si vous vous trouvez à Paris, par exemple", explique Franck Poirrier, le patron de l'entreprise, et qui soit aussi beaucoup plus petit et beaucoup plus léger pour s'intégrer à des satellites de taille réduite.

Sodern va construire une nouvelle usine sur le site de Limeil-Brévannes pour faire face à cette nouvelle production. Le projet permet de garantir 57 emplois pour les 2 ou 3 prochaines années. L'entreprise, qui travaille aussi sur le projet Insight de la Nasa et fabrique une machine pour enregistrer les vibrations de la planète Mars, espère décrocher d'autres contrats avec cette innovation technologique.

Les explications de Franck Poirrier, le patron de Sodern

Partager sur :