Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une première entreprise va venir travailler sur le polder du port de Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Voilà deux ans que le port de Brest se refait une beauté. 220 millions d'euros d'investissements pour le rendre plus compétitif et accueillir des activités liées aux énergies marines. Une première entreprise va venir assembler des éoliennes pour le parc de la baie de Saint-Brieuc.

Le plan des aménagements, devant le port de Brest
Le plan des aménagements, devant le port de Brest © Radio France - Louis de Bergevin

Brest, France

Une entreprise va profiter des investissements sur le port de Brest. Depuis deux ans, des travaux ont lieu pour diversifier l'activité. Une entreprise espagnole, Navantia, viendra assembler des éoliennes offshore, on l'a appris ce lundi 16 septembre 2019.

Deux ans après le début des travaux, Loïg Chesnais-Girard, le président de la région Bretagne, maître d'ouvrage, a le sourire au lèvres : les investissements portent leurs fruits. Elle a investi à hauteur de 170 millions d'euros pour aménager le port de Brest. Le département, la ville, la Chambre de Commerce et d'Industrie et l'Union Européenne ont aussi participé.

Des éoliennes offshores, destinées au parc de la baie de Saint-Brieuc vont y être construites. Le chantier débutera fin 2020. Les fondations des éoliennes de 74 mètres de haut seront fabriquées sur le polder de Brest. 11 hectares seront dédiés à cette activité. Elles seront ensuite acheminées en Espagne pour être assemblées. "C'est beaucoup plus cher d'assembler ici, à Brest", justifie le responsable de projet pour Navantia, Antonio Sanchez

Antonio Sanchez, responsable de projet pour Navantia - Radio France
Antonio Sanchez, responsable de projet pour Navantia © Radio France - Louis de Bergevin

250 emplois créés

Le chantier mobilisera 250 emplois équivalent temps plein sur deux ans. Il y aura des soudeurs, des oxycoupeurs (découpeurs de métaux au chalumeau), des opérateurs de manutention, des échafaudeurs, entre autres. Et ils seront recrutés dans le département, voir la région affirme Antiono Sanchez. "Il y a des compétences locales qui existent mais en nombre limité. Il faut en faire beaucoup plus si on veut accomplir les objectifs de ce projet. Alors ils vont former aux métiers nécessaires. C'est ce qui va nous permettre de laisser ici les emplois pertinents pour les prochains projets éoliens."

11 hectares seront dédiés à l'assemblage d'éoliennes offshores - Radio France
11 hectares seront dédiés à l'assemblage d'éoliennes offshores © Radio France - Louis de Bergevin
Choix de la station

France Bleu