Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : "Nuit Debout"

Une première "Nuit Debout" samedi soir à Grenoble

vendredi 8 avril 2016 à 12:14 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

Le mouvement de contestation "Nuit Debout" né le 31 mars place de la République à Paris s'implante un peu partout en France pour combattre la loi Travail de Myriam El Khomri. Samedi soir, ce sera une première "Nuit Debout" sur le parvis de la MC2 à Grenoble

Le mouvement "Nuit debout" est né à  Paris
Le mouvement "Nuit debout" est né à Paris © Maxppp - Maxppp

Grenoble, France

Ce samedi 9 avril, la manifestation grenobloise contre la Loi El Khomri , qui partira de la place Victor-Hugo à 14 heures ,  se poursuivra sur l'esplanade de la MC2.

Au programme, une assemblée citoyenne à 17 heures,  des ateliers à partir de 18 heures, un pique-nique jusqu'à  21 heures. Le film "Merci patron!"  sera ensuite projeté à 21 heures et suivi d'un débat et de concerts.

Le mouvement "Nuit Debout" gagne peu à peu un grand nombre de villes en France.

Nuit Debout en France et dans les pays voisins - Aucun(e)
Nuit Debout en France et dans les pays voisins - Idé

La mobilisation contre la loi travail s'installe dans la durée, avec des organisations de jeunesse déterminées à maintenir la pression pour arracher des mesures contre la précarité.

Les manifestants considèrent le texte comme une "régression sociale" et défileront partout en France, à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-Unef-UNL-Fidl.

A Grenoble, c'est un collectif qui est à l'itiniative de la première "Nuit Debout" de samedi.. Sébastien Ramage , est représentant de l'Unef, le principal syndicat étudiant, membre du collectif. Pour lui, Grenoble ne pouvait pas rester à l'écart du mouvement.

Sébastien Ramage (UNEF) au micro de Nicolas Crozel

Le mouvement "Nuit Debout"  est plus large que la seule contestation de la loi Travail; il organise des débats en respectant les codes des « indignés » espagnols : on agite les mains pour dire « d’accord » et  on croise les poignets pour dire « non ». Et les intervenants s'inscrivent pour pouvoir prendre la parole.

Nuit Deout, des codes inspirés des "indignés" expagnols - Aucun(e)
Nuit Deout, des codes inspirés des "indignés" expagnols - Idé