Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une reprise sans les transporteurs corréziens chez Flixbus

-
Par , , France Bleu Limousin

Flixbus a repris ses liaisons entre Limoges et Paris. Une reprise à minima qui ne profite pas encore aux usagers et pas non plus aux entreprises de transport en Corrèze.

Flixbus
Flixbus © Radio France - Armêl Balogog

Les "bus Macron" ont repris du service. Ce vendredi 19 juin à 0h40, une première liaison a été effectuée de Limoges en direction de Paris. Un retour après trois mois d'arrêt. Pour Limoges, il n'y a pour le moment qu'un seul aller/retour avec la capitale. Pour le directeur adjoint de la marque, Jean Rosado, "cette reprise va se faire progressivement en fonction de la demande des clients. Nous allons donc continuer à ouvrir de nouveaux les lignes en fonction des réservations".

Une seule ligne sur sept redémarre en Corrèze

Il faudra attendre ce jeudi 26 juin pour revoir les bus verts desservir la Corrèze. Sur les sept lignes opérées par les voyagistes corréziens, une seule va redémarrer, seulement si les réservations sont suffisantes. C'est la ligne Bordeaux - Lyon via Brive, Tulle et Ussel. Elle est opérée par les autocars Faure. 

Ce n'est donc pas une reprise à 100% pour l'instant. Chez Faure Autocars, on estime déjà les pertes à environ 2 millions d'euros. "Flixbus a très bien communiqué sur sa reprise, explique Alban Faure à la tête de l'entreprise, Mais la vérité est que très peu de bus Flixbus circulent aujourd'hui en France." Les huit véhicules de l'entreprise, dédiés à flixbus, sont toujours à l'arrêt et une vingtaine de chauffeurs demeurent en chômage partiel pour le voyagiste qui effectue aussi les lignes Toulouse - Lyon via la Corrèze et Barcelone - Bruxelles via Brive et Limoges.

Une disparition de la ligne Tulle-Paris ?

La situation est plus délicate pour les transports Chèze et ses quatre lignes habituellement assurées (Nantes - Barcelone, Bordeaux - Barcelone, Bilbao - Bruxelles et, plus localement, Tulle - Paris via Brive et Limoges). Il y a toujours une grosse interrogation sur la ligne Tulle-Paris via Brive et Limoges dont l'échéance est prévue en novembre. 

Elle est suspendue jusqu'à nouvel ordre et devrait être revue entre Flixbus et le transporteur. Pour le groupe, c'est 27 chauffeurs qui sont en chômage partiel et neuf bus qui sont à l'arrêt. Pour compenser, un décalage du remboursement des prêts des véhicules achetés exprès pour Flixbus a été sollicité. Pour le co-gérant, "cela représente tout de même plus ou moins 5.000€ par mois et par véhicule."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu