Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une réunion en préfecture pour étudier les recours déposés contre le projet Amazon sur le plateau de Frescaty

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une réunion technique avait lieu ce vendredi à la préfecture de le Moselle pour étudier deux recours déposés contre le projet Amazon sur l’ancienne base aérienne 128 de Frescaty. De leur côté, les opposants au projet prévoient de nouvelles actions.

Entrepôt Amazon à Saran
Entrepôt Amazon à Saran © Maxppp - Nolwenn COSSON

Augny, France

Pour l’instant, Amazon ne dit toujours pas son nom. On parle plutôt du dossier Arguan, du nom de la société chargée de construire et louer les bâtiments au géant de la vente en ligne. Ce vendredi, en préfecture des représentants de Metz-Métropole, de la DREAL et des services de la préfecture  étaient autour de la table pour étudier les deux recours qui ont été déposés. 

Le permis de construire a bien été déposé mais un recours contre ce dernier a également été déposé par une habitante d'Augny. L'autre recours, celui contre l'autorisation d'exploitation, a été déposé par l'association Air vigilance. Selon nos informations, ils ont peu de chances d'aboutir mais ce sera au tribunal administratif de Strasbourg de statuer sur la question. 

Toujours selon nos informations, l'autorisation d'exploitation pourrait être délivrée à l'automne prochain. Sur l'ancienne base aérienne 128, les travaux d'aménagement de la ZAC ont commencé pour pouvoir accueillir les entreprises dont Amazon. L’entrepôt de la multinationale américaine doit faire plus de 185 000 m², il sera en activité 7 jours sur 7 et 24h sur 24. On attend près de 700 poids lourds par jour.

Des nouvelles actions des opposants à Amazon

Malgré ces avancées, l’association Les riverains du plateau de Frescaty ne baissent pas les bras. "Nous allons faire un tract que nous distribuerons aux riverains la semaine prochaine pour leur dire qu’on est toujours là et qu’on veut toujours se battre contre ce projet. Nos actions vont continuer, on aimerait organiser une marche pour montrer notre mécontentement. On continuera jusqu’à ce que le projet soit abandonné. Notre objectif, c’est vraiment qu’Amazon ne s’implante pas dans notre village parce que ça va détruire notre environnement. C’est du trafic et de la pollution en plus et tout cela à côté de nos maisons, de nos écoles et du parc donc on n’a pas envie que notre village soit détruit par ce monstre", dit Xaviera Frish, la présidente des riverains du plateau de Frescaty.

Choix de la station

France Bleu