Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fonderie de Bretagne : après le blocage de la gare de Lorient, une réunion prévue la semaine prochaine à Paris

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Près de 150 salariés de la Fonderie de Bretagne ont bloqué les voies ferrées ce mercredi matin en gare de Lorient, causant une interruption de trafic. Ils les ont quittées vers midi après des négociations. Une nouvelle réunion avec un membre de la direction n'a pas fait avancer les négociations.

Des pièces automobiles ont été déposées sur les voies ferrées ce mercredi en gare de Lorient.
Des pièces automobiles ont été déposées sur les voies ferrées ce mercredi en gare de Lorient. © Radio France - Adeline Divoux

Ils étaient près de 150 salariés de la Fonderie de Bretagne ce mercredi matin, depuis 9 heures, sur les voies ferrées en gare de Lorient. Des pièces qu'ils fabriquent - boîtiers différentiels, portes fusées et coudes d'échappement - ont été déposées sur les voies, causant une interruption du trafic ferroviaire ainsi que des perturbations de circulation en centre-ville. 

Les salariés de la Fonderie de Bretagne ont négocié avec le sous-préfet de Lorient
Les salariés de la Fonderie de Bretagne ont négocié avec le sous-préfet de Lorient © Radio France - Adeline Divoux

Nouvelle réunion en sous-préfecture

Après des négociations avec le sous-préfet de Lorient, Pierre Clavreuil, les fondeurs ont libéré les voies ferrées, vers midi, laissant les objets sur place. Le nettoyage des voies devrait prendre un peu de temps pour permettre une circulation des trains. Les salariés ont obtenu la tenue d'une réunion à 15h en sous-préfecture de Lorient avec un membre de la DRH du groupe Renault. C'est un premier pas depuis longtemps vers un éventuel dialogue entre les syndicats et la direction du groupe automobile. 

Finalement, la direction n'a pas fait de nouvelles annonces et demande aux salariés de reprendre le travail normalement. "C'est une nouvelle provocation, ils veulent qu'on crève, c'est ça ?", réagit Maël Le Goff, délégué syndical CGT, à l'issue du rendez-vous qui aura duré près de 1h30. 

Une nouvelle réunion est prévue à Paris la semaine prochaine. D'ici là, les salariés maintiennent leur blocage et réfléchissent à de nouvelles actions.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les salariés bloquent le site de Caudan depuis maintenant trois semaines. Ils ont empêché lundi la tenue du CSE qui devait officialiser la vente de la Fonderie. Invité de France Bleu Breizh Izel cette semaine, le directeur du site Jean-Luc Bois a indiqué que la Fonderie sera bien vendue sans s'avancer sur d'éventuels repreneurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess