Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une société basée à Malte a choisi la Corrèze pour créer son hôtel 5 étoiles

lundi 29 janvier 2018 à 4:54 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Un hôtel 5 étoiles en Corrèze. Ce sera le tout premier. Il s'appellera Désir d'Héméra. C'est à Cublac près de Brive, aux confins de la Corrèze et de la Dordogne, qu'il sera construit sur le site de Notre-Dame-de-la-Cabane, un ancien séminaire du 17ème siècle aujourd'hui à l'état d'abandon.

L'hôtel Désir d'Héméra redonnera sa splendeur à l'ancien séminaire de Notre-Dame-de-la-Cabanne.
L'hôtel Désir d'Héméra redonnera sa splendeur à l'ancien séminaire de Notre-Dame-de-la-Cabanne. - ©Désir D'héméra

Cublac, France

"La société Revive est basée à Malte" précise son représentant en France, Vincent Saget. "Son idée est de donner une nouvelle splendeur à des sites de grande valeur historique qui se trouvent aujourd'hui dans un état d'abandon."  Le site de Notre-Dame-de-la Cabane à Cublac, entre exactement dans ce dessein. L'ancien séminaire bâti en 1669, qui fût aussi au début du siècle le collège Bossuet, aujourd'hui transporté à Brive, est en piteux état.

Aux confins de la Dordogne

C'est aussi un site magnifiquement placé pour un projet touristique, ce qui a évidemment pesé dans son choix. "On est la commune trait d'union entre la Corrèze et la Dordogne, souligne le maire de Cublac, Jean-Marc Brut. "Et le site est à un kilomètre de Terrasson et on est sur l'axe Vézère qui aujourd'hui est en train de se développer en amont de Montignac". L'investissement prévu pour la résidence hôtelière est important : entre 30 et 40 millions d'euros. Il devrait y avoir une quarantaine de chambres et environ 50 maisons individuelles sur 13 hectares. Avec l'idée de proposer une gamme de prix étendue avec "des prix abordables, il y en aura pour tous les goûts" assure Vincent Saget

Un bilan carbone positif"

L'hôtel proposera aussi un spa et divers services de bien-être. Il y aura un restaurant gastronomique avec des légumes bio produits sur place. Et le tout avec une ambition écologique affirmée. "L'hôtel sera l'un des premiers en Europe qui aura un bilan carbone positif". Récupération des eaux de pluies, production d'électricité via une micro-centrale photo-voltaïque, gestion intelligente de l'énergie notamment sont au programme. Les travaux doivent commencer en mai. L'hôtel devrait ouvrir courant 2019 avec à la clef 60 emplois.