Économie – Social

Une soixantaine de personnes disent non à la fermeture du bureau de Poste de Saint-Christophe à Châteauroux

Par Mathilde Choin, France Bleu Berry dimanche 16 octobre 2016 à 10:39

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi matin devant le bureau de Poste Saint-Christophe
Une soixantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi matin devant le bureau de Poste Saint-Christophe © Radio France - Mathilde Choin

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi matin à Saint-Christophe à Châteauroux (Indre) pour s'opposer à la fermeture de leur bureau de Poste prévue pour le 30 novembre.

Ils étaient une soixantaine ce samedi matin dans le quartier Saint-Christophe à Châteauroux (Indre) pour manifester contre la fermeture de leur bureau de Poste prévue le 30 novembre. Une pétition lancée il y a environ 3 semaines a recueilli plus de 900 signatures.

"16 % de clientèle en moins en 3 ans"

La Poste justifie cette fermeture en raison de la baisse de rentabilité de ce bureau : "Nous avons perdu 16 % de notre clientèle en trois ans à Châteauroux. Nous devons donc nous adapter et adapter notre réseau", explique Véronique Stangalini, la directrice-adjointe de La Poste en Touraine-Berry. Le groupe propose de compenser en créant un point de contact chez un commerçant du quartier : les clients pourront venir y poster leur courrier, acheter des timbres ou encore retirer leurs colis.

Mais cet argument passe mal auprès des habitants du quartier. Jusqu'à présent Romain n'avait qu'à parcourir que quelques mètres à pied pour venir déposer son courrier. Cet homme de 63 ans redoute les années à venir : "On a peur de vieillir et de ne rien avoir à côté de nous. Notre petite Poste nous manquera". Pour Daniel, cette fermeture pourrait bien être la première d'une longue série : "Aujourd'hui, c'est Saint-Christophe qui est menacé. Mais pourquoi pas Beaulieu demain et ainsi de suite. Il faut arrêter le délire."

Parmi les autres manifestants, une femme qui connaît particulièrement bien ce bureau. Marie-France y a travaillé entre 1992 et 2006. En 1993 déjà, elle s'était battue pour qu'il ne soit pas fermé. Mais vingt-trois plus tard, cette retraitée ne se faisait plus d'illusions : "Vous savez, je continue à être une postière dans l'âme. Je me doutais qu'à Châteauroux Saint-Christophe on en arriverait là un jour."

"Un non-sens, une aberration"

Les membres du comité des usagers et de défense de la Poste de Saint-Christophe seront reçus ce lundi par le maire de Châteauroux Gil Avérous. Ils se sont déjà entretenus avec le député de l'Indre Jean-Paul Chanteguet et demandent aussi à rencontrer le préfet du département Seymour Morsy ainsi que le ministre de l'Économie et des Finances Michel Sapin. Lionel Chaudron, leur porte-parole, est persuadé que c'est le seul moyen de pouvoir arriver à faire changer les choses : "Pour inverser la tendance et empêcher la fermeture de ce bureau de Saint-Christophe, qui est un non-sens, une aberration et que personne en comprend !"

Partager sur :