Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une solution à Sens pour les jeunes en insertion qui cherchent un logement

mardi 13 mars 2018 à 18:54 Par Denys Baudin et Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Le bailleur social Domanys à Sens (Yonne) va proposer, aux jeunes en insertion qui cherchent un logement, un studio à la location pour quelques dizaines d'euros par mois.

Pas toujours facile de trouver un logement.
Pas toujours facile de trouver un logement. © Maxppp - Photo d'illustration

Auxerre, France

Une convention était signée ce mardi entre le bailleur social et deux partenaires du secteur social. L'idée est de mettre le pied à l'étrier à ces jeunes en insertion, qui cherchent un logement.

L'expérience ne concernera que quelques jeunes par an à Sens parmi ceux qui n'ont pas encore d'emploi mais des besoins de logement explique Clarisse Quentin, présidente du PEIPS, le pole insertion du sénonais : "Cela peut être parce que le jeune a besoin de _sortir de sa famille_, pour continuer à s'épanouir dans son parcours d'insertion, ça peut être aussi parce que l'emploi n'est pas situé à côté de là où il habite."

Permettre un accès au logement

L'idée est surtout de permettre un accès au logement. 344 euros par mois, avec les aides comme les APL, il ne resterait au jeune que 20 ou 30 euros à charge. Une somme symbolique selon Karine Lascols, directrice de Domanys : " Le paiement du loyer est un premier facteur, dans la mesure  où la personne assume son loyer tous les mois, c'est un premier élément. Après ce qui est intéressant dans ce partenariat, c'est aussi tout l'accompagnement qui est mis en place."

Des avances financières et des garanties pour les bailleurs - Carole Dumand  d'Action Logement

Par exemple pour éviter au jeune de demander une caution à sa famille, c'est l'association Action Logement qui la prend en charge explique sa représentante, Carole Dumand : "Concrètement ce sont des dispositifs d'avances financières pour financer le dépôt de garantie, ça s’appelle le locapass. Ce sont des garanties pour sécuriser les bailleurs, qu'ils soient privés ou publics."

Après cette expérience, si tout se passe bien, le bénéficiaire devrait pouvoir plus facilement trouver son  propre logement. Le studio loué pour cette expérimentation sera situé dans la résidence étudiante de la Pléiade, à côté du lycée de Sens.

"Mettre le pied à l'étrier dans le dur monde du logement"