Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Une station-service communale en projet à La Chapelle d'Aligné

-
Par , France Bleu Maine

Suite à la fermeture des dernières pompes en 2019, la petite commune du sud Sarthe va installer et gérer elle-même une station-service en libre service. De quoi répondre à un vrai besoin pour les 1 700 habitants qui doivent aujourd'hui faire au moins 10 km pour trouver du carburant.

La station sera installée à l'endroit de l'ancien garage
La station sera installée à l'endroit de l'ancien garage - capture d'écran Streetview

La Chapelle-d'Aligné, France

Pour compenser la désertification rurale, certaines municipalités gèrent parfois la Poste, la boulangerie, le cabinet médical ou même la complémentaire santé. À La Chapelle-d'Aligné, entre La Flèche et Sablé, la commune gérera prochainement... une station-service ! Suite au déménagement garage, les dernières pompes du village ont fermé en 2019. La mairie a donc décidé de racheter les lieux et d'assurer ce service au public. "Notre politique, c'est de ne rien laisser partir, explique Christian Jariès, le maire de cette commune qui gère déjà l'épicerie, et quand on parle avec les habitants, on sent qu'il y a un besoin car la pompe la plus proche est à Durtal, à 10 km."

Pour mener à bien ce projet, la commune s'est inspirée de ce qui existe depuis plusieurs années chez son voisin angevin de Daumeray. Les deux pompes (essence et diesel), plus une borne de recharge pour véhicules électriques, seront accessibles 24h/24h en libre service. Le personnel municipal gérera l'approvisionnement des cuves grâce à un logiciel informatique. L'entretien et la maintenance feront l'objet d'un contrat avec une société spécialisée. 

Trois-quatre centimes par litre pour amortir le coût de fonctionnement

Coût de l'opération : 180 000 € pour l'installation. Puis un coût de fonctionnement estimé entre 7 et 8 000 € par an, qui sera couverte grâce à la marge de 3 ou 4 centimes que prendra la commune sur chaque litre vendu. Pas question de faire des profits assure le maire : "Notre but, c'est simplement d'amortir le fonctionnement, donc avec notre marge, on devrait être légèrement au-dessus des prix pratiqués en grande surface."

En revanche, le tarif devrait probablement être un peu en dessous de ceux des stations-service traditionnelles prévoit Francis Pousse, président national des distributeurs de carburant, qui comprend la démarche tout en craignant une concurrence un peu déloyale : "Quand on est une entreprise, il faut faire des bénéfices pour vivre et on doit le prendre en compte dans la politique de prix. Ce que n'ont pas besoin de faire les municipalités. Et dans certains coins de France, on a vu que ça pouvait créer une distorsion de concurrence."

En dix ans, une centaine de communes françaises ont choisi cette option pour faire face à la disparition des stations-service (11 000 aujourd'hui contre 41 000 en 1980). À La Chapelle-d'Aligné, première commune sarthoise à se lancer, on espère lancer les travaux en juin pour voir sa station-service ouvrir vers le mois d'octobre. Les locaux de l'ancien garage seront également réhabilités pour 500 000 € afin d'accueillir des commerces, notamment l'épicerie, elle aussi communale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu