Économie – Social

Une trentaine d'agents rouleurs de la Poste manifestent à Chambéry

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie jeudi 10 novembre 2016 à 15:21

Une trentaine d'agents rouleurs ont manifesté ce mercredi devant la direction régionale de la Poste à Chambéry
Une trentaine d'agents rouleurs ont manifesté ce mercredi devant la direction régionale de la Poste à Chambéry © Maxppp - Maxppp

La brigade de remplaçants dans les bureaux de poste va bientôt disparaître et cela inquiète les syndicats. A partir du 1er janvier, les EAR, les "Equipes d'Agents Rouleurs", vont être sédentarisées dans des bureaux et remplacées par des agents recrutés en intérim et CDD.

Les syndicats de la Poste veulent conserver la brigade de remplaçants en CDI. Actuellement ces équipes d'agents rouleurs ont pour mission de remplacer au pied levé les absences dans les différents bureaux de poste d'un département pour assurer la continuité du service public, mais la direction de la Poste veut faire des économies. Les remplacements devraient être assurés dés 2017 par des agents recrutés en Intérim ou en CDD. Une trentaine d'agents rouleurs ont donc manifesté ce jeudi devant la direction régionale de la Poste à Chambéry, compétente en Savoie, Haute-Savoie et dans l'Ain, à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, SUD, et CFDT.

"Le service se dégrade de jours en jours à la Poste". Isabelle Legeay, l'une des manifestantes.

Parmi les agents mobilisés, Isabelle Legeay qui tient une pancarte au message explicite : "Non à la mort des EAR, mon métier je l'aime". Elle reconnait être attachée à la fonction qu'elle occupe depuis 2008 pour ses conditions salariales, plus intéressantes que celles de ses collègues sédentaires, mais aussi pour l'absence de routine : "C'est un choix, je n'aime pas la routine. Toutes les semaines je change de bureau pour remplacer d'autres personnes, et j'ai développé des compétences reconnues pour ça. J'ai des avantages que je souhaite conserver, comme les frais de déplacement, c'est vrai, mais la direction veut les supprimer et nous remplacer par personnes intérimaires et des CDD qui vont être pris à droite à gauche. Le service se dégrade de jours en jours à la Poste".

ECOUTEZ Isabelle Legeay, mobilisée contre la suppression des EAR

Assurer une équité de traitement

Dans un mail adressé à France Bleu Pays de Savoie, la direction régionale de la Poste confirme qu'un chantier sur les moyens de remplacement est en cours de négociation au niveau national, suite à l'accord guichetiers du 1er mars 2016 : "La négociation vise particulièrement à prendre en compte l'intégralité des moyens de remplacement, assurer une équité de traitement et une amélioration de la qualité de vie de travail".

Selon la direction, 48 postiers étaient comptés grévistes ce jeudi sur 439 personnes concernées par ce prévis de gréve de 24h. L’ensemble des bureaux sont restés ouverts en Pays de Savoie.