Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Une trentaine de pompiers manifestent devant la caserne de Pont-Achard à Poitiers

jeudi 31 janvier 2019 à 10:52 Par William Giraud, France Bleu Poitou

Le syndicat Force Autonome dénonce un "mécontentement généralisé" et "des problèmes de management".

Les camions sont de sortie devant la caserne.
Les camions sont de sortie devant la caserne. © Radio France - William Giraud

Poitiers, France

Ce n'est pas tous les jours que des pompiers manifestent en tenue. Depuis ce jeudi matin 7h30, des soldats du feu en uniforme sont rassemblés devant la caserne boulevard de Pont-Achard dans le quartier de la gare. Les camions sont exposés à la vue des badauds, gyrophares allumés. Des tracts sont distribués aux automobilistes. Ils sont une quarantaine de manifestants selon FO Autonome, le syndicat à l'initiative de ce rassemblement, une vingtaine selon la direction du SDIS 86.

La direction dit n'avoir reçu aucune doléance

Le service d'incendie et de secours de la Vienne précise que cette manifestation ne s'inscrit pas dans le cadre d'un mouvement de grève déclaré et n'est pas consécutive à l'échec de négociations sociales. "Ce rassemblement semble être motivé par des attentes non communiquées au SDIS et non abordées dans le cadre des rencontres régulières avec les partenaires sociaux" est-il ajouté dans un communiqué.

Les modalités de recrutement contestées

"Nous dénonçons entre autres la dernière vague de recrutement où nous avons constaté de nombreuses irrégularités dans la procédure. Il y a notamment une épreuve sportive pour départager les candidats. Or, on s'est aperçu qu'elle ne comptait pas dans le choix final, ce qui n'est pas acceptable" explique un manifestant. "Il faut changer les choses pour éviter que la démotivation ne gagne les troupes". Les manifestants ont prévu de rester sur place une partie de la journée.

Une réunion prévue demain

Dans l'après-midi, la direction du SDIS a invité les trois organisations syndicales représentatives à une rencontre vendredi dans les locaux de la direction départementale. Les sujets récemment évoqués feront l’objet d’échanges à cette occasion.