Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine de salariés sans solution à PSA Hérimoncourt, à quelques semaines de la fin d'activité

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Dernières semaines d'activité à l'usine PSA d'Hérimoncourt, avant transfert total de la production moteurs et recyclage à Vesoul et le reclassement des 205 salariés. Une trentaine d'entre eux restent sans solution. Tout est allé très vite mais s'est plutôt bien passé, selon Force Ouvrière.

Mickaël Faucompré, FO, l'un des derniers délégués encore en poste pour accompagner les mutations
Mickaël Faucompré, FO, l'un des derniers délégués encore en poste pour accompagner les mutations © Radio France - Christophe Beck

Dernière ligne droite à PSA Hérimoncourt avant le transfert total de l'activité à l'usine de Vesoul. La dernière ligne de production moteurs devrait s'arrêter fin mars. Et la toute dernière activité de l'usine d'Hérimoncourt, celle du tri avec Secoia, stoppera mi-mai.

Coté salariés, les départs et mutations sont bien avancés. Sur 205 salariés en février 2019 (au moment de l'annonce de ce transfert d'activité), une trentaine restent aujourd'hui sans solution.

Plutôt Vesoul que Sochaux, quitte à faire la route

Entre l'usine de Sochaux et l'usine de Vesoul, c'est presque la parité. 34 salariés ont fait le choix de conserver leur métier dans le recyclage, quitte à faire la route jusqu'à Vesoul, avec une prime transport, mais un trajet de plus d'une heure. 36 autres ont préféré un repli sur l'usine de Sochaux, parfois à reculons, selon Mickaël Faucompré, délégué Force Ouvrière, à cause des cadences imposées par le travail en ligne. "Dans les souhaits de mutations, il y a eu un rééquilibrage vers Vesoul, car de nombreux salariés avaient peur d'aller à Sochaux."

51 autres salariés ont opté pour un accompagnement Daec (dispositif d'adéquation des emplois et compétences), vers une autre activité ou une création d'activité. A cela s'ajoutent quelques départs volontaires. Reste donc une trentaine de cas qui n'ont toujours pas de solution.

L'usine PSA d'Hérimoncourt se vide peu-à-peu - Radio France
L'usine PSA d'Hérimoncourt se vide peu-à-peu © Radio France - Christophe Beck

Coté production, la ligne rénovation moteurs s'est arrêtée à la veille de Noël, pour être transférée à Vesoul. Une autre fonctionne à plein régime, en trois équipes, avec le renfort de 90 intérimaires. Cette dernière s'arrêtera fin mars.

A Vesoul, des bâtiments pas adaptés pour accueillir les lignes d'Hérimoncourt

Il aura fallut à peine plus d'un an pour déménager l'activité d'Hérimoncourt et reclasser son personnel. "Globalement, ça s'est plutôt bien passé", confie Mickal Faucompré pour Force Ouvrière. Avec une interrogation tout de même sur l'intérêt de ce déménagement. "Apparemment à Vesoul, les bâtiments ne sont pas dimensionnés pour accueillir les lignes de production d'Hérimoncourt. Et puis, ce déménagement aura coûté beaucoup plus cher que ce qui nous avait été annoncé".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu