Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La manufacture de l'Allan, troisième maroquinerie Hermès dans le Pays de Montbéliard

jeudi 5 avril 2018 à 19:41 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Après Seloncourt et Héricourt, la manufacture de l'Allan vient compléter le pôle artisanal franc-comtois d'Hermès. Un bâtiment de bois et de verre, posé discrètement sur la colline d'Allenjoie qui emploie déjà 112 artisans. A terme, ils seront 280 ici. Et plus de 780 dans le Pays de Montbéliard.

L'un des ateliers de la manufacture de l'Allan à Allenjoie
L'un des ateliers de la manufacture de l'Allan à Allenjoie © Radio France - Christophe Beck

Allenjoie, France

Le bardage chêne clair se distingue à peine sur la colline d'Allenjoie, au milieu de arbres fruitiers et des prairies qui ont été volontairement préservés, comme si la prestigieuse maison Hermès avait voulu se fondre dans le paysage. En tout cas, elle affiche sa volonté de travailler avec les territoires dans lesquels elle s'implante.  

Un bâtiment discret qui épouse la littéralement la colline.  - Radio France
Un bâtiment discret qui épouse la littéralement la colline. © Radio France - Christophe Beck

La nouvelle manufacture de l'Allan s'étale sur 5800 mètres carrés dans un bâtiment lumineux, à l'ambiance feutrée. "Tout été pensé autour de l'artisan et de son établi, pour lui apporter de la lumière, un confort de thermique et une insonorisation", explique Emmanuel Pommier, le directeur général du pôle artisanal d'Hermès en maroquinerie sellerie. Cette manufacture emploie aujourd'hui 117 artisans dont plus de la moitié sont en formation. A terme, ils seront 280 ici. 

Après Seloncourt et Héricourt, c'est la 3ème maroquinerie du Pays de Montbéliard et la 16ème de France. A terme, Montbéliard accueillera 780 artisans sur les 3300 qui travaillent pour Hermès en France. 

Hermès à Montbéliard, une longue histoire de 22 ans. 

Hermès doit son ancrage dans ce Pays de Montbéliard à l'école Boudard, née à Seloncourt, il y a maintenant 22 ans. Avec le lycée des Huisselets à Montbéliard, c'est un véritable pôle de formation aux métiers du cuir qui s 'est constitué à Montbéliard, permettant de former les centaines d'artisans dont la prestigieuse maison du Faubourg Saint Honoré de Paris a besoin pour ses trois manufactures du Nord Franche Comté. "Il faut quinze mois pour former un sellier maroquinier d'art, capable de fabriquer un sac dans son intégralité", explique encore Emmanuel Pommier.  "Le premier enjeu pour nous, c'est de leur transmettre les savoirs du sellier maroquinier :  le point sellier, la couture main, le travail du cuir, la lecture de la peau, le bord franc, le travail de la poignée".

Emmanuel Pommier, directeur général du pôle artisanal en maroquinerie sellerie chez Hermès  - Radio France
Emmanuel Pommier, directeur général du pôle artisanal en maroquinerie sellerie chez Hermès © Radio France - Christophe Beck

La montée en cadence dans cette toute nouvelle manufacture de l'Allan se fait très progressivement. Sur les 117 artisans actuellement à l'établi, plus de la moitié achèvent leur formation au sein même de la manufacture. Seuls 48 sont en production. Ils sont épaulés par des tuteurs ou tutrices, qui viennent des deux autres manufactures du Pays de Montbéliard. 

Les Allenjoyeux sont fiers de cette manufacture, installée sur leurs terres.

Catherine Colnot est l'une de ces tutrices. Elle affiche 20 ans de maison Hermès, d'abord à Seloncourt, puis à Héricourt. Cette affectation à Allenjoie revêt un double symbole pour elle, car elle est originaire de la commune et son père, agriculteur, a exploité autrefois les terres de Technoland 2 qui accueillent la manufacture. 

Catherine Colnot, 20 ans de maison Hermès, aujourd'hui tutrice à la manufacture de l'Allan  - Radio France
Catherine Colnot, 20 ans de maison Hermès, aujourd'hui tutrice à la manufacture de l'Allan © Radio France - Christophe Beck

Les habitants d'Allenjoie sont fiers de cette implantation d'Hermès dans le village. "Je connais tous les papys et mamies du coin. Pour eux, c'est une fierté de savoir cette manufacture sur la colline. Mon papa, agriculteur, a cultivé ces terres. Donc, je suis vraiment fier de travailler ici. C'est le sentiment général."