Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Une usine ardennaise fabrique le vase qui ne se renverse pas

lundi 8 janvier 2018 à 9:08 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Le numéro 1 français de l'emballage de fleurs, Clayrton's a fait appel à Ceva Technologies, une entreprise de Vivier-au-Court, pour fabriquer Diabol'O, un nouveau vase breveté qui ne se renverse pas.

Diabol'O, le vase qui ne se renverse pas
Diabol'O, le vase qui ne se renverse pas - Clayrton's

Vivier-au-Court, France

Même la tête à l'envers, l'eau ne se renverse pas. Le vase Diabol'O renferme une gouttière qui retient le précieux liquide, même lorsque les bouquets de fleurs sont malmenées pendant leur transport

Cette innovation a fait l'objet d'un brevet. Elle est le fruit d'un travail de recherche mené par Clayrton's, le numéro 1 français de l'emballage floral. L'entreprise basée à Roubaix ne commercialisait pas encore de produits fabriqués par injection plastique et a du cherche un nouveau partenaire industriel. Le choix s'est porté sur Ceva Technologies, une société de Vivier-au-Court, dans le giron de La Fonte ardennaise. 

On tenait absolument à trouver un fabricant français" - Tristan-Guirec Lepoutre, directeur commercial et marketing de Clayrton's

Depuis une dizaine d'années, Ceva Technologies diversifie ses secteurs d'activité. L'entreprise qui emploie 38 salariés, spécialisée dans les pièces pour l'automobile et l'industrie travaille désormais pour les cosmétiques, le luminaire et le vignoble champenois

Ce nouveau marché dans la fleuristerie a permis à l'usine de réactiver l'une de ses 15 presses à injection, à l'arrêt depuis plusieurs années suite à l'arrêt de production d'une pièce automobile. L'objectif est de produire 1 million de vases par an pour le marché européen.