Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une usine d'hydrogène va s'installer sur l'ancien site Ford à Blanquefort près de Bordeaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

L'annonce est faite ce jeudi matin par Bordeaux Métropole. Hydrogène de France va implanter une usine de piles à hydrogène sur les terrains de l'ancienne usine Ford de Blanquefort.

Le site Ford à Blanquefort accueillera une usine de piles à hydrogène.
Le site Ford à Blanquefort accueillera une usine de piles à hydrogène. © Maxppp - Alexandre Barlot

Une centaine d'emplois devraient être créés dès l'ouverture de la nouvelle usine en 2023. Bordeaux Métropole annonce ce jeudi l'implantation d'hydrogène de France sur le site de Ford à Blanquefort. Un appel à manifestation d’intérêt avait été lancé il y a un an. C'est une usine de fabrication de piles à hydrogène qui va donc voir le jour. Elle occupera trois des treize hectares du terrain des circuits rétrocédé par Ford à la métropole.

Installer des entreprises à fort potentiel

Le projet était triple explique Bordeaux Métropole dans un communiqué : "initier très rapidement une nouvelle dynamique à la zone industrielle de Blanquefort en écho à la fermeture du site de Ford et la suppression de 849 emplois ; faire connaitre aux acteurs économiques locaux ou non le potentiel du terrain des circuits, dans un contexte de raréfaction du foncier pour permettre à la Métropole de projeter au mieux les possibilités de développement ; détecter et faire émerger des projets d’entreprises à impact positif pour le territoire avec l’objectif de création nette d’emplois". 

Cette usine d'assemblage de piles sera d'ailleurs une usine pionnière en Europe.

Une goutte d'eau au regard de la taille du site

Face à l'enthousiasme des élus locaux, l'ex délégué CGT de Ford et actuel conseiller municipal de Bordeaux Philippe Poutou parle lui "d'une miette économique au regard des 850 emplois perdus et d'un outil de travail complètement cassé ". 

En effet, Ford reste propriétaire de l'immense majorité des terrains ( 8O hectares en cours de dépollution), dont il pourra faire ce que bon lui semble, y compris les vendre à Amazon, comme le projet a un temps fait parlé de lui. 

"Dans ce cas là" rajoute Véronique Ferreira, maire de Blanquefort, "nous aurons toujours la possibilité de pré-empter ces terrains, si le projet de Ford ne s'accorde pas avec le nôtre". 

Dans l'immédiat, Hydrogène de France et Bordeaux Métropole vont désormais entamer une phase de négociation technique, et financière, concernant notamment le montant de la vente de ces terrains

Choix de la station

À venir dansDanssecondess