Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une usine de masques FFP2 va ouvrir à Marpent, une centaine d'emplois à la clé d'ici un an

-
Par , France Bleu Nord

La société Galilea Pharma va produire à partir de septembre 40 000 masques FFP2 par jour, l'objectif c'est de passer à 500 000 à la fin de l'année avec une centaine de salariés.

Masque FFP2 (photo d'illustration)
Masque FFP2 (photo d'illustration) © Radio France - Vianney Smiarowski

L'unité de production de masques FFP2, les seuls qui protègent vraiment du virus va s'installer dans les anciens locaux de la Serim, un atelier de construction mécanique fermé il y a 3 ans à Marpent. 4 millions d'euros seront investis sur le site où 2 chaînes de production seront installées pour produire dans un premier temps 40 000 masques par jour, pour aboutir à 500  000 masques à la fin de l'année avec une centaine d'emplois créés. "Une bonne nouvelle" pour le maire de Marpent Jean-Marie Allain.

Ce sera la 4° usine du type en France, et vu la pénurie de masques FFP2, le distributeur pharmaceutique a eu les autorisations beaucoup plus rapidement qu'en temps normal pour ouvrir son unité de production, Emmanuel Macron avait d'ailleurs appeler à une relocalisation de leur production. 

Hakim Boubbiche, le gérant de la future entreprise de masques FFP2

Même si la circulation de la COVID diminue, les masques feront désormais partie de notre quotidien estime le gérant  Hakim Boubbiche qui se base sur les rapports des différents experts nationaux et de l'OMS, "on est au début d'une nouvelle ère, malheureusement l'ère des pandémies"

Le gérant pense donc déjà à de futurs développements avec la production d'autres dispositifs de protection comme des blouses ou des gants. Des productions qui pourront se faire dans d'autres usines du Val de Sambre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu