Économie – Social

Une victoire pour les opposants au projet d'Inter Ikea près de Caen

Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 12 octobre 2017 à 16:43

Ikéa est implanté à Fleury sur Orne dans l'agglomération caennaise
Ikéa est implanté à Fleury sur Orne dans l'agglomération caennaise © Maxppp - Stéphane Geufroi - Ouest France

Dans la bataille juridique engagée par les commerçants caennais face au géant suédois, les premiers viennent de signer pour la première fois un succès important : le Conseil d'Etat renvoie le dossier devant la cour d'appel de Nantes pour des questions de procédure.

"C'est une excellente nouvelle pour nous après plusieurs années de combat" souligne le président des Vitrines de Caen - l'association des commerçants du centre-ville - Michaël Vallée, pour qui c'est un peu "le combat du pot de terre contre le pot de fer". La Commission Nationale d'Aménagement commercial avait pourtant donné son accord il y a 3 ans et la cour d'appel de Nantes avait rejeté les requêtes des opposants il y a un an et demi. Aujourd'hui, le Conseil d'Etat remet le dossier sur la table en estimant que tout n'aurait pas été respecté en matière d'urbanisme dans le Scot (le Schéma de cohérence territoriale) de Caen Métropole. Résultat : le dossier est renvoyé devant la cour administrative d'appel de Nantes.

Le dossier devrait prendre, au moins, plusieurs mois de retard

Conséquence : le projet de 30 000 mètres carrés de surfaces commerciales supplémentaires devrait, au moins, prendre plusieurs mois de retard, le temps que la justice se prononce sur la validité, ou non, du projet. C'est ce que veulent les opposants, au minimum "gagner du temps" pour donner de l'air à un nombre de commerces déjà très importants à Caen et dans sa périphérie. En revanche, ceux qui attendent avec impatience ces nouvelles boutiques devront prendre leur mal en patience. La bataille juridique, souvent sur des points de procédure, est loin d'être terminée. Un revers doublé d'un moment de silence pour le géant suédois : pour l'heure, Ikea n'a pas répondu à nos demandes d'interview.