Économie – Social

Urville-Nacqueville : la mairie ferme définitivement "la Payotte" et vend son camping

Par Anthony Raimbault, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin mercredi 14 septembre 2016 à 1:37

Sophie Leroy-Lebrun la gérante de "la Payotte" depuis 15 ans à Urville-Nacqueville a jusqu'au 13 octobre pour plier bagage
Sophie Leroy-Lebrun la gérante de "la Payotte" depuis 15 ans à Urville-Nacqueville a jusqu'au 13 octobre pour plier bagage © Radio France - Anthony Raimbault

"La Payotte", le restaurant de plage accolé au camping d'Urville-Nacqueville, va fermer définitivement ses portes. Après 15 ans d’existence, l'établissement devra être démonté d'ici un mois. Un délai imposé par la mairie qui s'apprête à vendre son camping municipal.

"La Payotte", le petit restaurant installé près de la plage,  à l'entrée du camping d'Urville-Nacqueville et bien connu dans le Cotentin, ne rouvrira pas l'été prochain. La gérante Sophie Leroy-Lebrun a reçu lundi soir un courrier du propriétaire du terrain, la mairie d'Urville-Nacqueville, lui indiquant que le bail ne sera pas renouvelé pour une seizième année. Urville-Nacqueville se trouve à quelques kilomètres de Cherbourg, à la pointe de la presqu'île du Cotentin.

Selon ce courrier, l'établissement doit être démonté avant le 13 octobre prochain. Sophie Leroy-Lebrun a du mal à encaisser la nouvelle :

"Je ne digère pas la manière de faire. 15 ans que je gère "la Payotte", j'y ai mis mes économies, des investissements et voilà... un courrier et je n'ai plus d'activité. Lorsque l'on est arrivé en 2001,  l'objectif c'était : animer le littoral. C'est l'inverse qui se passe aujourd'hui".

La mairie veut vendre le camping 

La fermeture annoncée de "la Payotte" fait déjà beaucoup réagir sur les réseaux sociaux (voir les commentaires des internautes sur la page Facebook de France Bleu Cotentin ci-dessous). Mais la mairie ne compte pas revenir sur sa décision. Si la commune ne renouvelle pas le bail du petit restaurant de plage, c'est qu'elle a décidé de mettre en vente son camping municipal... et donc le terrain sur lequel est installé "La Payotte". Un camping devenu trop vétuste avec des recettes à la baisse. Une situation intenable dans le futur insiste la maire d'Urville-Nacqueville Yveline Druez :

"Pour remettre à flot le camping, il faut investir 500 000 euros. Ce n'est pas possible pour une collectivité. Et c'est compliqué de vendre avec un locataire."

La fermeture de la Payotte à Urville-Nacqueville fait réagir les internautes sur la page Facebook de France Bleu Cotentin (capture d'écran). - Radio France
La fermeture de la Payotte à Urville-Nacqueville fait réagir les internautes sur la page Facebook de France Bleu Cotentin (capture d'écran). © Radio France

Sophie Leroy-Lebrun dit avoir proposé à la mairie d'acheter la parcelle de terrain où est implantée "la Payotte". Sans succès. Selon la mairie, ce sera au futur repreneur de "décider s'il veut proposer ou non un service". Comprenez un service de restauration, de bar ou autre sur le camping. Le processus de vente lui n'en est qu'à ses débuts. Le camping doit d'abord être évalué avant sa mise en vente.