Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ussel : le travail reprend chez Mécafor après l'incendie qui a totalement détruit l'entreprise

mercredi 2 janvier 2019 à 17:43 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

Mécafor à Ussel reprend le travail ce jeudi matin, à peine une semaine après le terrible incendie qui a ravagé l'entreprise de travaux forestiers. Les 40 salariés sont à pied d’œuvre pour relancer l'activité au plus vite, avec l'aide notamment d'autres entreprises locales.

C'est tout ce qu'il reste du bâtiment principal de Mécafor dans lequel se trouvaient en particulier ses bureaux administratifs
C'est tout ce qu'il reste du bâtiment principal de Mécafor dans lequel se trouvaient en particulier ses bureaux administratifs © Radio France - Philippe Graziani

Ussel, France

Le 24 décembre, Mécafor était en proie à un vaste incendie. L'entreprise de travaux forestiers était totalement détruite. Ce jeudi matin elle reprend pourtant le travail. "Avec tous les salariés " précise le gérant Eric Paillot. Certains sont même venus la veille dès 7 heures pour préparer cette reprise. Preuve s'il en fallait de la détermination de tous. "On a assez subi ce préjudice dans nos têtes, dans nos cœurs. Maintenant on veut travailler pour vite reconstruire".

Un an pour un retour à la normale

Mais cette reconstruction sera longue. Car le bâtiment principal (notre photo) qui abritait surtout l'administration est totalement détruit et donc à reconstruire. Le préjudice est estimé à 4 millions d'euros. Un montant qui devrait être affiné par les experts des assurances qui doivent venir rapidement sur le site désormais libéré des besoins de l'enquête. Et tous les problèmes ne sont pas réglés pour cette reprise. Celui du matériel en particulier. Mais Mécafor reçoit l'aide de plusieurs entreprises forestières locales qui vont lui prêter quelques engins.

Un emprunt garanti par la CFBL

Pour le reste Mécafor peut compter sur sa maison mère, la coopérative forestière CFBL, dont les locaux sont adjacents aux siens. C'est elle surtout qui a fait de la place pour pouvoir héberger l'administration de sa filiale le temps que celle-ci puisse reconstruire un bâtiment. Par ailleurs la CFBL va aider l'entreprise financièrement. "Des prêts vont être souscrits, explique Lionel Say, directeur général de la coopérative. Et CFBL va les garantir". Quant à l'enquête elle se poursuit. Les dirigeants de Mécafor et de CFBL espèrent que les responsables seront vite trouvés. Une condition aussi pour que le travail reprenne tout à fait sereinement.