Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ustaritz veut "arrêter la course folle aux projets spéculatifs immobiliers"

-
Par , France Bleu Pays Basque

La commune est passée de 5.000 habitants en 2000 à 7.000 en 2017, un développement "anarchique" pour l'actuelle majorité qui veut remettre de l'ordre dans les règles immobilières.

La commune croît de 2% chaque année avec les projets immobiliers
La commune croît de 2% chaque année avec les projets immobiliers © Radio France - Bixente Vrignon

Ustaritz, France

Ustaritz veut maîtriser son développement et la commune termine la révision de son Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui va bouleverser les règles de construction, l'enquête d'utilité publique démarrera le 25 juin. Il s'agit de se mettre en conformité avec la loi ALUR et l'obligation d'arriver à 25% de logements sociaux d'ici 2025. 

Une course folle

La municipalité veut aussi "lutter contre la course folle aux projets spéculatifs des promoteurs immobiliers". Elle a grossi sans réel contrôle sous les précédentes municipalités, dénonce le premier adjoint au maire, Mikel Goyhenetche, qui parle d'un "développement anarchique et exponentiel. Une augmentation de la population de 2% par an, ça n'est pas contrôlable pour une commune: les écoles sont saturées et nous n'avons pas de moyens financier pour suivre". 

Mikel Goihenetxe: "c'est un développement anarchique et exponentiel"

Mikel Goihenetxe (premier adjoint) a présenté les changements du nouveau PLU d'Ustaritz - Radio France
Mikel Goihenetxe (premier adjoint) a présenté les changements du nouveau PLU d'Ustaritz © Radio France - Bixente Vrignon

Des pressions

La pression immobilière est énorme en Pays Basque affirme l'adjoint chargé de l'urbanisme qui dit avoir vécu "des pressions et des discussions très difficiles. Il y a des profits, on a des aménageurs qui viennent en essayant de passer par toutes les astuces des lois et oui c'est très difficile de gérer cette arrivée d'aménageurs qui viennent après le profit". La mairie a commencé la révision du PLU en 2014 et a reçu des centaines d'uztariztar à ce sujet. Depuis 2014, elle a fait baisser de moitié le programme de construction. Par exemple à Peesenia, à Arrauntz, où le programme est passé de 150 à 45 logements. Dans certains cas, cela s'est terminé devant les tribunaux et là, la mairie a gagné comme à Haltya à Hérauritz: le promoteur prévoyait 108 logements, il ne pourra en construire aucun.

Gérard Minvielle, adjoint aux travaux: "on a bien fait diminuer le nombre de constructions prévues sur la commune".

Herriko Etxeak nahi du PLU berria izan 2019ko bukaerako - Radio France
Herriko Etxeak nahi du PLU berria izan 2019ko bukaerako © Radio France - Bixente Vrignon

Konzertazioa mantendu da

Bere programan adierazi zuen herriak arau berriak emanen zituela eraikitzeko. Bere xedea da ALUR legea errespetatzea, bainan ere gelditzea zentrotik kanpo egiten diren eraikuntzak, promotoreen probetxuko. Lege berriek, ez dituzte etxeen balioa apalduko, dena alderantziz bermatzen du herriko kontseiluak.

Mikel Goihenetxe: "segidan explikatu dugu hasi dugun PLUa"

Bruno Carrère, maire d'Ustaritz, veut limiter l'augmentation de la population à 8500 habitants en 2030