Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

On va de nouveau fabriquer des chaussures à Bourg-de-Péage

lundi 3 août 2015 à 6:00 Par Charlotte Coutard, France Bleu Drôme Ardèche

La société de Ellips vient d'investir 500 000 euros pour relancer la production de chaussures dans les anciens ateliers Jourdan / Kelian de Bourg-de-Péage. Huit anciens salariés reprennent le chemin de leur entreprise ce lundi matin. Six autres doivent être réembauchés d'ici la fin de l'année.

Ellips offre une nouvelle vie aux ateliers de Bourg-de-Péage.
Ellips offre une nouvelle vie aux ateliers de Bourg-de-Péage. © Radio France - Charlotte Coutard

Une nouvelle vie pour les ateliers Jourdan / Kelian de Bourg-de-Péage, à côté de Romans-sur-Isère. L'atelier de production de chaussures va rouvrir ses portes ce lundi, un an et demi après la fermeture (en février 2014).

Huit salariés repris dans un premier temps

La société Ellips vient d'investir 500 000 euros pour racheter les machines et créé un atelier de production de chaussures, "le Soulier Français" . Ce sera l'atelier de production de la marque Ellips, mais aussi de trois créateurs : Amélie Pichard, Gordana Dimitrijevic et Fred Marzo. Ellips va s'appuyer sur le savoir-faire de la région, car l'entreprise ne reprend pas seulement les locaux et les machines, elle reprend aussi une partie des salariés . Huit sur les 21 d'abord, 6 autres normalement d'ici la fin de l'année.

Ellips / Chaussures - SON

"Eux apportent un savoir faire. Il y a deux bassins forts en France, la région de Cholet, et celle de Romans-sur-Isère". — Xavier Porot, co-fondateur d'Ellips.

Ellips / Chaussures - ENROBE 1

"On voudrait que toutes ces créations qui se font à l'étranger, notamment en Espagne, au Portugal et en Italie, se fassent en France. Revenir au made in France". "C'est une nouvelle aventure, un autre défi. Et il faut réussir !" — Carlos Zorilla, un des salariés.

Des salariés actionnaires

Les salariés vont devenir des actionnaires de l'entreprise : ils s'engagent à rester au moins 5 ans, en échange, on leur donne des parts de l'entreprise. Au total, les 14 salariés détiendront entre 20 et 30% des parts . Une source de motivation, et d'implication, supplémentaire.

Ellips / Chaussures - ENROBE 2

Le soulier Français souhaite à terme fabriquer 30 000 paires de chaussures chaque année, avec d'ici cinq ans, une cinquantaine de salariés. Et si vous aussi, vous souhaitez aider l'enreprise, elle va lancer d'ici quelques jours un crowdfunding. Elle espère collecter 300 000 euros.