Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Vacances en Creuse : au camping de Boussac "on a hâte que la saison se termine !"

-
Par , France Bleu Creuse

Pour une partie du secteur touristique creusois, le coronavirus a gâché la saison touristique. Le camping du château de la Poinsouze, à côté de Boussac, a connu une baisse de son taux de remplissage de 60%. Certainement la pire de son histoire.

Au camping du château de la Poinsouze les emplacements dédiés aux caravanes sont désespérément vides
Au camping du château de la Poinsouze les emplacements dédiés aux caravanes sont désespérément vides © Radio France - Yoram Melloul

Allongée à la terrasse d'un mobile home, Astrid profite des derniers jours de l'été. Son mari se trouve à une centaine de mètres devant elle. Il pêche la carpe dans l'étang du camping du château de la Poinsouze, dans un calme absolu. "C'est bien simple, confie Astrid. On vient ici depuis dix ans, mais avec la crise du coronavirus c'est très calme. Moi j'aime ça et j'en profite.

Le camping est désert. Les emplacements prévus pour les caravanes et les tentes sont pratiquement tous vides. "C'est complètement irréel, commente Fynn, un anglais de 21 ans en route vers la piscine. Je viens ici depuis que j'ai neuf ans et je n'ai jamais vu ça. Normalement il devrait y avoir plein de monde à la plage. Mais c'est bien simple, il n'y a strictement rien."  Sa famille fait partie des rares à être venue cette année, malgré la quatorzaine imposée aux vacanciers britanniques quand ils rentrent chez eux.  "On a appris qu'on allait devoir se confiner le jour on est arrivé au camping. Avec ma famille on a décidé de rester, et de rentrer une semaine plus tôt pour que ma soeur puisse faire sa rentrée à l'université. Des amis devaient nous rejoindre ici. Eux ont choisi d'annuler leur vacances. "

En ce moment on a quinze familles pour 150 emplacements - Hugues de Houdetot, réceptionniste et fils des propriétaires.

Ces annulations en cascade ont rythmé l'été de Hugues de Houdetot. Le réceptionniste, et fils des propriétaire les a géré comme il pouvait, seule la location de certains bungalows plus luxueux a permis de limiter la casse. "Le jour où ils ont annoncé la quarantaine en Angleterre, on a eu entre dix et quinze départs non prévus. Même des Hollandais sont partis de peur de se retrouver bloqués ici si jamais leur gouvernement adoptait la même règle." Avec le confinement la saison a commencé plus tard. Pourtant, il fatigue un peu. "On a eu une saison de seulement deux mois, mais on a hâte que ça se termine. En ce moment on a quinze familles pour 150 emplacements." Il reste optimiste pour l'année prochaine. "Avec les reports des réservations, certaines habitations sont déjà réservées pour huit semaines l'été prochain. On espère avoir une belle saison en 2021." D'autant plus que le camping fêtera alors ses 25 ans, et a investi pour rénover la terrasse, la piscine et acheter des bungalows en prévision. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess