Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vacances : les Français seront plus nombreux à partir cet été, et iront plus loin que l'an dernier

-
Par , France Bleu

Les Français seront plus nombreux que l'an dernier à partir en vacances cet été et ils se rendront davantage à l'étranger, selon les projections d'une fédération de professionnels du tourisme publiées ce jeudi.

Les réservations pour les vacances d'été sont en très nette hausse cette année selon les professionnels du tourisme - illustration
Les réservations pour les vacances d'été sont en très nette hausse cette année selon les professionnels du tourisme - illustration © Maxppp - OLIVIER BOITET

C'est du jamais vu depuis le début de la crise financière en 2008, selon Entreprises du Voyage, la fédération de professionnels du tourisme qui annonce ce jeudi une nette hausse du nombre de Français qui partiront en vacances cet été. "Il y a une très forte croissance des intentions de départs en vacances cet été. C'est très clair, très significatif", selon le président de cette fédération Jean-Pierre Mas, qui observe les réservations effectuées auprès de 850 agences de voyage françaises.

"Les gens se sentent mieux, ont envie de voyager"

Ces entreprises enregistrent une croissance de 9% du nombre de voyageurs (+10% en termes de chiffre d'affaires). Pour Jean-Pierre Mas, ces bons chiffres sont liés à "la reprise du moral des ménages". "On sent que les gens se sentent mieux, ont envie de voyager, de prendre des vacances". Mais "cette reprise profite plus aux destinations étrangères", souligne-t-il. Les destinations moyen courrier (+14%) et long courrier (+13%) progressent davantage que la France (+4%). Le sud de l'Europe, plébiscité depuis plusieurs années, continue d'attirer le plus grand nombre de Français, Espagne en tête, devant la Grèce, l'Italie et le Portugal. Suivent la Tunisie et le Maroc. Auprès des agences de voyage françaises, la destination Tunisie, très sévèrement touchée après les attentats de 2015, commence à se rétablir et enregistre la plus forte hausse de réservations (+211%), loin devant la Grèce (+22%).

Coup dur pour la Côte d'Azur

Par ailleurs, des progressions très fortes sont observées vers l'Asie et la France d'outre-mer, avec +40% pour les Antilles et +17% pour la Réunion. Les vacanciers français seront au final plus nombreux cet été sur toutes les destinations de l'Hexagone, à l'exception de la Côte d'Azur "perçue comme trop chère". Il note que "toute la façade Atlantique se porte bien", notamment la Bretagne. Mais c'est la Corse qui apparaît comme la destination la plus attractive. Bordeaux est la ville que les Français ont le plus envie de visiter alors que Biarritz, Arcachon et la Grande Motte sont les stations balnéaires qui suscitent le plus d'intérêt, selon Didier Arino du cabinet d'études Protourisme.

La location entre particuliers en plein essor

Les acteurs du tourisme ne profiteront pas tous autant de la reprise. "Cela réserve bien dans le camping (+7% par rapport à l'an dernier) et dans la location entre particuliers (+10%) alors que les villages de vacances ont plutôt du retard", souligne Didier Arino. Chez Abritel-HomeAway, spécialiste de la location de vacances entre particuliers, on estime à 1.700 euros le budget moyen d'une famille française pour le séjour principal, dont la durée moyenne serait de 12 jours. Timothée de Roux, le directeur général pour la France, estime que la principale motivation des parents, cet été, sera "de passer du temps en famille avec les enfants", un objectif avancé par 88% d'entre eux (en hausse de 10 points par rapport à 2016).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess