Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vague de solidarité après l'incendie qui a détruit l'usine de chips de Boffres

lundi 9 juillet 2018 à 20:03 - Mis à jour le mardi 10 juillet 2018 à 9:07 Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme Ardèche

Moins de 36 heures après le sinistre, élus et chefs d'entreprises ardéchois se sont mobilisés pour venir en aide aux dirigeants de l'entreprise La Ducale, ravagée par les flammes à Boffres (Ardèche). Un entrepôt leur est proposé au Pouzin.

L'usine de chips La Ducale a été quasi entièrement dévastée par les flammes.
L'usine de chips La Ducale a été quasi entièrement dévastée par les flammes. © Radio France -

Boffres, France

Un élan de solidarité se met en place autour des Chips La Ducale. L'usine, basée à Boffres, près de Vernoux en Ardèche, a quasiment entièrement brûlé dans la nuit de samedi à dimanche. 16 salariés sont au chômage technique. 

Le feu a pris dans la nuit de samedi à dimanche dans l'usine de chips La Ducale, à Boffres - Radio France
Le feu a pris dans la nuit de samedi à dimanche dans l'usine de chips La Ducale, à Boffres © Radio France -

Le conseiller régional ardéchois Olivier Amrane a sollicité plusieurs maires, dont celui du Pouzin, dans la vallée du Rhône. Celui-ci a mobilisé à son tour les entreprises de sa commune, et les Transports Bernard ont répondu présents. Ils proposent un entrepôt d'un millier de mètres carrés avec un quai de déchargement. "Si ça nous arrivait, on aimerait que des gens fassent ça pour nous", explique Guillaume Bernard, le patron de l'entreprise de transports. "Maintenant, il faut voir si ça leur convient". 

Un entrepôt, le temps de se retourner

Une visite était prévue ce lundi après-midi, mais les dirigeants de La Ducale, ont été retenus à Boffres toute la journée par l'enquête de gendarmerie. La rencontre est décalée à ce mardi matin. "Dans un premier temps, nous avons besoin d'un espace de stockage... c'est l'affaire de quelques semaines, le temps de se retourner", explique le patron des chips La Ducale, Henri Avon. 

Un entrepôt au Pouzin pourrait accueillir temporairement l'usine de chips La Ducale, détruite par un incendie à Boffres. - Radio France
Un entrepôt au Pouzin pourrait accueillir temporairement l'usine de chips La Ducale, détruite par un incendie à Boffres. © Radio France - Denis Souilla

Dans cette période délicate, les chips La Ducale pourront compter sur le soutien de la Région, assure le conseiller régional LR Olivier Amrane. "Des garanties d'emprunt sont possibles. Monsieur Avon m'a dit ce (lundi) matin qu'il comptait réinvestir immédiatement dans l'outil de production : la collectivité régionale peut intervenir jusqu'à 490.000 euros de subventions".

L'enquête se poursuit

Du côté de l'enquête, les gendarmes ont procédé aux constatations nécessaires toute la journée de lundi, sur le site à Boffres. On ne sait toujours pas ce qui a déclenché l'incendie.