Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

Val Thorens a imaginé son propre gel hydroalcoolique... au génépi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu, France Bleu Isère

Val Thorens (Savoie) a eu l'idée de créer son propre gel hydroalcoolique, pour inciter les visiteurs à se laver les mains. La pointe d'originalité : c'est un gel hydroalcoolique au génépi.

La station Val Thorens a créé son propre gel hydroalcoolique, au génépi
La station Val Thorens a créé son propre gel hydroalcoolique, au génépi

Un gel hydroalcoolique au génépi, c'est l'idée originale qu'a eu la station de Val Thorens (Savoie), pour inviter ses visiteurs à se laver régulièrement les mains. On le retrouve en libre service à l'Office de tourisme et dans les magasin de la station. Il n'est pas en vente, c'est une série "quasi exclusive" de quelques centaines de flacons, créé pour "faire sourire sur les gestes barrières avec lesquels on vit depuis un an", explique Thibaut Loubère, le responsable marketing de la station.

France Bleu Pays de Savoie - Créer son propre gel hydroalcoolique, est-ce que c'est un moyen de faire venir des visiteurs dans la station en ce moment ?

Thibaut Loubère - Un moyen de faire venir les visiteurs je ne sais pas, mais un moyen de se laver plus les mains qu'ils en ont l'habitude, ça oui c'est certain.

Ce gel au génépi est-il différent d'un gel hydroalcoolique normal ? A-t-il des vertus particulières ?

Non non non, il respecte toutes les préconisations de l'OMS, il a été validé par un pharmacien. Simplement, on a voulu qu'au bout d'une dizaine de secondes de friction, une fois l'odeur de l'alcool partie, il reste une petite odeur délicate, celle du génépi. On a fait plusieurs tests : on est parti d'un gel neutre, sans odeur, auquel on a ajouté une goutte d'huile essentielle de génépi. L'odeur était là mais il manquait un petit truc. Et c'est au mois d'août, quand le génépi a commencé à pousser à Val Thorens, qu'on a eu l'idée de rajouter un brin de génépi, comme ce qu'on retrouve dans la bouteille de digestif. Ça donne un effet un peu plus sympa. En tout cas, la plante vient colorer la solution qui est à la base transparente. Elle la jaunit comme la couleur d'un vrai génépi à boire.

Comment est venue cette idée Thibaut Loubère ? 

Un travail d'équipe ! On a vu des produits pour se laver les mains, dans le cadre de la crise du Covid, avec des odeurs. Et personne n'a pensé à sortir l'odeur "génépi" alors que nos montagnes en sont remplies. On ne vend pas ce gel, en revanche il est diffusé à l'Office de tourisme et dans les différents magasins de la station pour que les gens puissent se laver encore plus les mains. 

On imagine que c'est un gel qui ne se boit pas ?

Non, non, non, tout simplement parce que le gel hydroalcoolique, pour éviter ces choses-là, est fabriqué avec des additifs ajoutés. Ce qui fait que ne serait-ce qu'une goutte ne serait vraiment pas bonne. Donc non ce n'est pas un gel qui se boit, et on veut à tout prix éviter cela bien sûr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess