Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés de La Halle en grève dans la Drôme et en Ardèche, "à 58 ans, qui va vouloir m'embaucher ?"

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Deux magasins La Halle sont menacés de fermeture en Ardèche, l'entreprise est en redressement judiciaire. L'ensemble des autres magasins de Drôme et d'Ardèche devraient être repris, mais les salariés exigent de savoir sous quelles conditions. Le personnel a fait grève ce samedi.

Les salariées de La Halle étaient en grève à Valence ce samedi.
Les salariées de La Halle étaient en grève à Valence ce samedi. © Radio France - Claire Leys

Les magasins La Halle étaient fermés à Valence, Loriol, Saint-Peray ou encore Aubenas ce samedi pour cause de grève générale. Les employés craignent d'être licenciés depuis que l'enseigne a été placée en redressement judiciaire, le 2 juin. Le groupe Vivarte, propriétaire de La Halle, a reçu 25 offres de reprises, notamment celle du groupe Beaumanoir (propriétaire entre autres de Morgan), mais elles ne sont que partielles.

Deux fermetures en Ardèche

223 magasins devraient fermer définitivement sur les 830 implantés en France. En Ardèche, les magasins d'Annonay et d'Aubenas n'ont pas de repreneur. L'ensemble des autres boutiques drômoises et ardéchoises devraient survivre. "Mais on est dans le flou total", résume Catherine, directrice du magasin de Chatte. Impossible pour elle de se positionner : faut-il pencher pour le départ volontaire ou espérer être reprise avec le même salaire ? "La direction nous demande de choisir, alors qu'on ne connaît même pas les conditions de reprise", ajoute-t-elle. Alors ce samedi, comme une trentaine d'autres femmes, elle est en grève devant la porte d'entrée de la Halle aux Vêtements de Valence, au Plateau des couleures. 

Les salariées de La Halle en grève à Valence
Les salariées de La Halle en grève à Valence © Radio France - Claire Leys

"A 58 ans, qui va vouloir m'embaucher ?"

Sur les 7 magasins du bassin d'emploi de Valence, au moins 11 emplois seront supprimés selon le syndicat FO. En attendant, la direction a demandé aux salariés de poursuivre le travail. Cela fait 21 ans que Brigitte Rimbaud travaille à La Halle, et aujourd'hui elle est écœurée. "On a reçu un mail vendredi qui disait : "allez travailler, faites des sous, ce sera pour votre PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, NDLR)", mais c'est un gros mensonge ! Le fric, il sera pour les créanciers. Ils nous mettent la pression parce qu'ils ont la trouille qu'on fasse grève", déplore la directrice d'un des magasins de Valence. 

Les salariées de La Halle en grève à Valence, contre la menace de licenciements après le placement en redressement judiciaire de l'enseigne textile.
Les salariées de La Halle en grève à Valence, contre la menace de licenciements après le placement en redressement judiciaire de l'enseigne textile. © Radio France - Claire Leys

Dressée devant cette enseigne qu'elle connaît si bien, et pour laquelle elle a "fait beaucoup de sacrifices sur le plan personnel", Brigitte Rimbaud tente d'alerter sur la situation. "A 58 ans, qui va vouloir m'embaucher ? Personne ! Certains de mes collègues ont 30 de boîte ! Et ce sera dur pour les jeunes aussi, parce qu'on va être des milliers de demandeurs d'emplois. On voudrait, au moins, de la considération", lâche-t-elle. En France, 2 196 personnes pourraient perdre leur emploi selon les syndicats, sur les 5391 salariés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu