Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Plus de 500 personnes défilent à Valentigney pour soutenir les employés de Peugeot-Japy

samedi 10 mars 2018 à 16:46 Par Manon Klein, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

Plus de 500 personnes se sont réunies samedi devant l'usine Peugeot-Japy de Valentigney, pour soutenir les salariés du site. L'équipementier automobile est en redressement judiciaire. L'un des repreneurs potentiels de l'usine prévoit de licencier 28 employés.

Les salariés de Peugeot Japy, à Valentigney, craignent pour leur emploi
Les salariés de Peugeot Japy, à Valentigney, craignent pour leur emploi © Radio France - Manon Klein

Valentigney, France

Ils se sont réunis pour dire non au plan de Farinia, l'un des repreneurs potentiels de l'usine Peugeot-Japy à Valentigney. Plus de 500 personnes se sont retrouvées samedi après-midi devant les grilles de l'usine. La ville de Valentine organisait une opération "ville morte". Syndicalistes, habitants, mais aussi élus du Doubs et du Territoire de Belfort rejettent ce plan qui prévoit le licenciement de 28 salariés. Au total, une vingtaine d'élus étaient présents, aux côtés des salariés.

Toute une région concernée

Les habitants de Valentigney, mais aussi des communes situées à proximité, étaient également présents. Car derrière les quelques 500 employés de Peugeot-Japy (en comptant les contrats intérimaires), ce sont de nombreuses familles qui pourraient être touchées.

"C'est important de se mobiliser pour le bassin de l'emploi dans le Pays de Montbéliard. D'autant que ça n'est pas la première fois qu'une entreprise de la région est menacée par un repreneur" - Christiane, habitante d'Hérimoncourt.

Les habitants de la région craignent, à terme, une fermeture du site de l'usine de Valentigney.

Des acquis sociaux remis en question

Le projet de reprise de Farinia prévoit non seulement des licenciements mais aussi, selon les syndicats de Peugeot-Japy, une remise en cause de certains acquis sociaux : diminution des RTT, ou encore baisse possible des salaires.

Deux repreneurs potentiels

L'avenir du site de Peugeot Japy a Valentigney sera décidé le 15 mars prochain. Le tribunal de commerce de Grenoble tranchera entre deux repreneurs potentiels : Farinia, dont le plan inquiète syndicats et élus, et 4AIndustrie, qui s'est engagé à reprendre l'ensemble du personnel.

- L'opération "ville morte" et le cortège du samedi 10 mars à Valentigney en images -

Le cortège s'est élancé peu avant 14 heures, devant les grilles de l'usine Peugeot-Japy - Radio France
Le cortège s'est élancé peu avant 14 heures, devant les grilles de l'usine Peugeot-Japy © Radio France - Manon Klein
Les salariés et leurs famille ont défilé dans les rues de Valentigney - Radio France
Les salariés et leurs famille ont défilé dans les rues de Valentigney © Radio France - Manon Klein
Une vingtaine d'élus - sénateurs, maires, ou encore députés - se sont joints au cortège - Radio France
Une vingtaine d'élus - sénateurs, maires, ou encore députés - se sont joints au cortège © Radio France - Manon Klein