Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vallourec : 20 postes supprimés à la tuberie de Saint-Saulve, les syndicats craignent une fermeture du site

-
Par , France Bleu Nord

La direction du groupe de tubes sans soudure a donné le détail des suppressions de postes de son PSE. Dans le Nord, 3 sites sont concernés Valenciennes 46, Aulnoye Aymeries 64 et Saint Saulve 20 . Un site frappé par son 5° plan social en 5 ans.

Intersyndicale de la tuberie Vallourec Saint Saulve
Intersyndicale de la tuberie Vallourec Saint Saulve © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

En 5 ans, le site s'est vidé petit à petit de ses installations, laminoir, ligne chaudière, et évidemment de ses hommes, il n'en reste plus que 130

Ce 5° PSE  prévoit le départ essentiellement de membres de la direction, de cadres qui seraient rattachés au site d'Aulnoye Aymeries, un mauvais signe pour Philippe Burette, délégué FO qui parle avec cynisme "d'un grand voilier sans voile".

Les syndicats redoutent en plus un nouveau coup de massue, car selon eux Vallourec a annoncé son PSE sans l'accord de ses créanciers à qui il doit 1.7 milliards d'euros d'ici février

Ce sont des bases qui nous sont proposées, mais forcément ça peut être revu à la hausse, et ici clairement on craint la fermeture complète, Ali Megdiche, délégué CFDT

Une équipe sur 2 au travail depuis octobre

Un syndicaliste d'autant plus pessimiste que le site est en concurrence directe avec un site allemand du groupe, et depuis octobre la tuberie tourne au ralenti avec seulement une équipe sur 2 au travail, des prévisions de production qui passeraient de 30 000 tonnes à 20 000.

La direction a d'ailleurs déjà demandé une autorisation pour 2 ans de chômage partiel. Du coup dans les ateliers, le moral est en berne 

C'est pas la première fois c'est ça le problème, c'est fatigant moralement, physiquement, psychiquement et après ça joue sur la vie de famille, ça joue sur tout, Michael Tison, délégué CFDT

La réaction de Michael Tison, délégué CFDT

Les syndicats ont décidé de monter une intersyndicale pour maintenir le maximum d'emplois, et ils ont reçu le soutien de nombreux  élus du secteur. 

Ce mercredi, Cédric Souillart, le directeur industriel France de Vallourec est attendu sur le site d'Aulnoyes-Aymeries pour s'exprimer sur ce PSE. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess