Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vendanges en Champagne : les traditions se perdent

lundi 11 août 2014 à 7:00 Par Eric Turpin et Monique Derrien, France Bleu Champagne-Ardenne

Les vendanges auront lieu début septembre en Champagne. Ce sera autour du 10 septembre pour le gros du vignoble. Un temps fort pour la profession qui fait appel à 120 000 saisonniers pour la récolte du raisin. Mais les traditions ne sont plus tout à fait ce qu’elles étaient.

Le vignoble champenois
Le vignoble champenois © Eric Turpin - Radio France

En Champagne, on cueille le raisin à la main. Non seulement, c’est une tradition. Mais c’est aussi imposé par l’Appellation. La quantité et la qualité devaient être au rendez vous cette année encore. Le raisin a déjà bien mûri dans le vignoble champenois. En tout cas, les vendanges ont lieu un mois plus tôt que l’an dernier. Elles doivent commencer début septembre.

Comme chaque année, les vignerons font appel à de la main d’œuvre pour récolter les grappes de raisin. Ils ont besoin de 120 000 vendangeurs.

L’hébergement de plus en plus rare

Autrefois, la plupart de ses travailleurs saisonniers étaient hébergés sur place par les vignerons. Ils sont seulement 5% aujourd’hui. Une tradition qui s’est perdue à cause des normes de plus en plus strictes.

« On a toujours essayé d’obtenir des assouplissements sur les conditions d’hébergement pour des courtes périodes comme les vendanges. Mais les pouvoirs publics ne veulent rien entendre » , déplore Christophe Pernet, du Syndicat général des vignerons. « Ca laisse une part moins grande à la convivialité » , admet-il.

Et l’hébergement n’est pas le seul problème. Il y a la paperasserie et la lourdeur administrative qui pèse sur les vignerons. Alors ils se tournent de plus en plus vers des prestataires de services pour recruter la main d’œuvre.

Les vendanges en Champagne - Radio France
Les vendanges en Champagne © Radio France

Les vignerons font appel de plus en plus aux prestataires

« Les vignerons ont baissé les bras avec les normes à respecter, le nombre de douches, la surface par vendangeurs, les bulletins de salaires qui font deux pages » , explique Jacky Roupsy, prestataire de service à Chigny-les-Roses dans la Montagne de Reims. « C’est très lourd et tout le monde n’est pas fait pour gérer du personnel » .

Il n’est donc pas surprenant que le recours aux prestataires de service se généralise. Des prestataires qui recrutent de plus en plus de cueilleurs à l’étranger en publiant leurs annonces sur internet. Les polonais sont nombreux. Mais il y a aussi les espagnols et les portugais.

Il n’existe aucun chiffre officiel sur cette main d’œuvre européenne. Mais elle progresse d’année en année. Et ce n’est pas vraiment une surprise

« C’est mathématique » , explique Christophe Pernet, du Syndicat général des vignerons. « A partir du moment où, dans certains pays européen, le salaire minimum est très bas. Venir faire deux semaines de vendanges, leur assure un équivalent de plusieurs mois de salaires dans leur pays » .

Une main d’œuvre de plus en plus chère

Quoi qu’il en soit, les travailleurs saisonniers coûtent de plus en plus cher aux vignerons. Les charges patronales ont fortement augmenté depuis deux ans. « En 2012, nous avons payé 20 millions d’euros. L’an dernier, nous avons du payer 40 millions d’euros, soit le double » , dénonce Christophe Pernet, « On le voit dans le secteur des fruits et légumes, cela pose un problème de compétitivité. A terme, ça va détruire l’emploi. C’est contre productif » .

[Les chiffres clés du Champagne](//infogr.am/les-chiffres-cles-du-champagne) | [Create Infographics](//infogr.am)

La main d'oeuvre étrangère se renforce