Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vent d'opposition contre les éoliennes en mer de Dunkerque

-
Par , France Bleu Nord

Le projet de parc éolien en mer de Dunkerque avance. Dans un mois, la Commission nationale du débat public rendra ses conclusions, à la suite d'échanges avec la population. Ils ont fait surgir de vives oppositions à ce projet de 46 éoliennes de 300 m de haut, à 10 km du littoral.

EDF renouvelables prévoit d'implanter une quarantaine d'éoliennes en mer, visibles depuis la plage de Dunkerque.
EDF renouvelables prévoit d'implanter une quarantaine d'éoliennes en mer, visibles depuis la plage de Dunkerque. - photo EMD

A Dunkerque, en réponse au projet de parc éolien en mer, porté par EDF renouvelables, un collectif « Vent débout » s'est constitué. Il a lancé une pétition pour obtenir un référendum sur ce projet qui prévoit d'ériger d'ici 2027, 46 éoliennes de 300 m de hauteur (l'équivalent de la Tour Eiffel), au large, entre Dunkerque et la frontière belge.

Aussi près du littoral, une première

"Nous voudrions que ce soit vraiment les habitants qui décident de ce projet, qui va fortement perturber l'espace, face à la plage, pendant trente ans, explique Florent Caulier, porte-parole du collectif. On compte nous installer un parc avec 46 éoliennes de 300 m de haut, à seulement 10 km de la plage !" 

Ce serait le premier parc aussi proche et avec des éoliennes aussi grande.

Pour le Collectif, cette implantation serait en contradiction avec les objectifs touristiques de Dunkerque -un hôtel 4 étoiles est en construction face à la mer, car ce parc serait visible depuis la plage. EDF renouvelables assure que la visibilité ne serait réelle qu'un tiers du temps. Des photos montages, validés par une chercheuse du CNRS ont été présentés. 

En zone Natura 2000 ?

Par ailleurs, le choix du lieu d'implantation fait bondir les association de défense de l'environnement. Car le parc éolien devrait être construit dans une zone protégée Natura 2000, sur l’axe migratoire le plus important d’Europe. 

Ces 46 éoliennes seraient implantées dans une zone Natura 2000, entre Dunkerque et la frontière belge.
Ces 46 éoliennes seraient implantées dans une zone Natura 2000, entre Dunkerque et la frontière belge. - Photomontage EMD

Julien Piette et son association "Le Clipon" observent les oiseaux depuis 20 ans et notamment l’Oie Bernarche: "cette population pourrait être mise à mal, car plus de la moitié de la population d'oie bernache en Europe serait confrontée à ce champ éolien. Dans la Mer du nord, on se demande bien comment les oiseaux vont réussir à éviter un projet, puis un autre et enfin une troisième." 

Nous avons très peur pour cette Bernache qui a failli disparaître dans les années 1970 et qui pourrait, là, disparaître complètement. 

Et cette zone, qui conduit au détroit du Pas de Calais, est un carrefour de migration très important, entre les flux venant de l'Europe du nord, pour rejoindre et ceux des îles Britanniques vers le continent, "ce qui accentue la problématique de ce parc, vis à vis des oiseaux", ajoute Julien Piette. 

Ces éoliennes vont constituer un barrage. L'enjeu est considérable et dramatique.

Au départ, ces éoliennes devaient s'implanter, plus à l'ouest, au large du port de Dunkerque. Mais les autorités ont mis leur veto sur ce lieu, en raison des routes maritimes d'accès au port et puis pour des raisons de sécurité, autour de la centrale nucléaire de Gravelines, du terminal méthanier de Loon-plage et des 14 sites Seveso, qui se trouvent sur le port.

Visibles également depuis les stations balnéaires belges, ces éoliennes provoquent la colère de nos voisins.
Visibles également depuis les stations balnéaires belges, ces éoliennes provoquent la colère de nos voisins. - Photomontage EMD

Et le débat public engagé en fin d'année, et dont les conclusions sont attendues à la mi-février, n'ont fait qu'accentuer la colère des associations. "Nous sommes vraiment choqués de leur façon de faire, poursuit Julien Piette. C'est notre troisième débat public, et nous n'avons jamais vu ça. Par exemple, sur le terminal méthanier, nous avions obtenu qu'il soit déplacé, là on nous demande de valider le projet, et c'est tout."

Les Belges sont furieux 

Enfin, une autre opposition très marquée à ce projet est également apparue de la part des communes touristique du littoral belge. Le gouvernement belge travaille d'ailleurs déjà sur un recours au titre des règles internationales de navigation maritime et aérienne que ce parc ne respecterait pas. Le vice-Premier ministre a écrit à la Commission nationale du débat public pour faire part des réserves de son pays. Il évoque une "atteinte grave à sa souveraineté nationale" de la Belgique. Le gouvernement français a été alerté sur le problème. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess