Économie – Social

Vente de Rafale au Qatar : "L'effet boule de neige" pour les salariés de Dassault Mérignac

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde jeudi 30 avril 2015 à 15:44

Le Rafale dans l'usine Dassault de Mérignac
Le Rafale dans l'usine Dassault de Mérignac © Radio France

Jamais deux sans trois. Après des ventes de Rafale à l'Égypte et à l'Inde, un contrat de 24 appareils de combat a été officialisé avec le Qatar. Une bonne nouvelle pour l'emploi se réjouissent les 1.200 salariés de Dassault à Mérignac.

François Hollande voit dans la vente de 24 avions rafale au Qatar "une fierté pour le pays" mais aussi une "bonne nouvelle qui confirme aussi la reprise de l'économie française" . C'est aussi une bonne nouvelle pour l'emploi pour les 1.200 salariés de Dassault à Mérignac, où est assemblé l'avion de combat, et pour les 500 de Martignas-sur-Jalles. Les 500 sous-traitants de Dassault comme Thalès ou Safran se frottent les mains également.

Pour le délégué CHT de Dassault Mérignac, Cyril Courel, il va falloir augmenter la cadence et embaucher. Aujourd'hui, c'est un Rafale par mois qui sort des usines Dassault.

"mathématiquement on sera incapable de fabriquer ces Rafale avec les seuls salariés d'aujourd'hui" pour la CGT

Le PDG de Dassault Eric Trappier estime qu'il pourrait y avoir des créations d'emplois dans les deux ou trois ans et que les usines de Dassault vont devoir passer à deux Rafale assemblés par mois au lieu d'un actuellement.

Après l'Égypte en février, et l'Inde en avril, le Rafale connaît donc un troisième succès à l'export avec l'annonce de la vente de 24 appareils au Qatar. Elle sera formalisée lundi à Doha. C'est un contrat de plus de 6 milliards d'euros . Une réussite très récente après 20 ans de disette parce que le climat international a changé pour le PDG de Dassault.

"la réussite d'un produit qui a fait ses preuves" pour Eric Trappier

Les premiers Rafale pour le Qatar livrés en 2018

Parmi les réactions, celle de Marie Recalde, députée PS de la Gironde et adjointe au maire de Mérignac, "la Gironde gagne trois fois" . "Ce nouveau contrat s’accompagne de la formation en France de 36 pilotes et d’une centaine de mécaniciens ; il conforte l’excellence technologique de notre industrie de défense comme le savoir-faire de nos femmes et hommes de l’air. Le Rafale fait travailler près de 7.000 personnes et 500 PME dans nos régions : les ailes en fibre de carbone sont fabriquées à Martignas-sur-Jalle, le fuselage central en région parisienne, les commandes de vol en Haute-Savoie, l'avionique dans l'usine Thalès du Haillan et l'assemblage final se fait chez Dassault à Mérignac".

À LIRE AUSSILe Qatar achète 24 Rafale à la France 

"Pour l'emploi, c'est très bien" Une salariée de Dassault à Mérignac