Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Vente des Girondins : les anciens jugeront sur pièces

mardi 6 novembre 2018 à 18:53 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Après le rachat des Girondins de Bordeaux par le fonds d'investissement américain GACP, les anciens joueurs du club prennent la parole : Alain Giresse attend de savoir "de quels moyens disposera le club", et Gernot Rohr regrette que le club soit "un peu moins bordelais et aquitain".

Alain Giresse et Gernot Rhor , anciens joueurs des Girondins de Bordeaux
Alain Giresse et Gernot Rhor , anciens joueurs des Girondins de Bordeaux © AFP - Issouf Sanogo/ Giussepe Cacace

Bordeaux, France

L'ère M6 s'est donc refermée aux Girondins de Bordeaux, avec l'annonce officielle mardi en fin d'après-midi de la vente du club par M6, propriétaire depuis 19 ans, au fonds d'investissement américain GACP. Une vente finalisée dans la matinée dans un cabinet d'avocats parisien. 

C'est donc une période d'incertitudes qui s'achève, car le club était à vendre depuis de longs mois, et une autre qui s'ouvre. Pour Alain Giresse, l'enfant de Langoiran, milieu de terrain aux Girondins entre 1970 et 1986, "ce qui importe maintenant, c'est ce que va découler de cette vente,  ce que va donner cette reprise , et quelles seront les conséquences sur le fonctionnement et la dynamique sportive du club". _"Il faut à présent qu'on en sache un peu plus,ajoute l'ancien joueur de l'Equipe de France, s'ils sont là pour longtemps ou pas, et quels seront les objectifs._ Il faudra voir notamment les moyens qui seront mis pour avoir des résultats, et rester un club de haut niveau. Car il y a parfois des reprises de club qui peuvent s'avérer inquiétantes, comme là était par exemple celle de Monaco." 

Il faudra donner aux Girondins les moyens d'être sur le devant de la scène - Alain Giresse 

"Donner aux Girondins la possibilité d'être toujours au devant de la scène" Alain Giresse

"On attend qu'il nous prouve leurs bonnes intentions"

De son côté, Gernot Rohr, qui a porté les couleurs des Marine et Blanc entre 1977 et 1989, et qui a aussi entraîné le club à trois courtes reprises, s'interroge d'abord sur la personnalité de ce repreneur. "On ne sait pas comment il va être, car il n'a pas fait grand chose pour l'instant dans le monde du football." Avant de regretter qu'il n'y ait , selon, lui, "plus grand chose de bordelais et d'aquitain dans ce club". "Avec M6, on avait des présidents qui étaient des locaux, ce qui n'est pas le cas du nouveau, qui s'occupait des affaires commerciales du PSG" (NDLR : allusion à Frédéric Longuepée).Je voudrais que le football reste au centre des préoccupations de ce club, car si l'objectif est de venir pour faire du profit, c'est dangereux.Mais donnons-leur leur chance. Ils disent venir en apportant des moyens supplémentaires et en s'appuyant sur le centre de formation, çà me paraît une bonne philosophie, laissons-leur le temps de faire leurs preuves". 

Il faut  laisser le temps aux nouveaux  de faire leurs preuves - Gernot Rohr

"Donner leur chance aux nouveaux" Gernot Rohr

Joe DaGrosa, le nouveau propriétaire des Girondins, est attendu dès ce mercredi au Haillan, où il tiendra sa première conférence de presse dans ses nouveaux habits dès jeudi midi.