Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

La Belgique veut se débarrasser des pièces de un et deux centimes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Après la Finlande, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, l'Irlande et l'Italie c'est maintenant la Belgique qui lance la chasse aux petites pièces cuivrées de un et deux centimes. Les commerçants sont dorénavant obligés d'arrondir leurs additions. La France y réfléchit.

Les pièces de un et deux centimes vont progressivement disparaître en Belgique
Les pièces de un et deux centimes vont progressivement disparaître en Belgique © Maxppp - Laurent MAURON

C'est la conséquence d'une décision prise il y a plus d'un an par le ministère belge des Finances, tout simplement parce que la Belgique manque de petites pièces cuivrées. La Banque centrale européenne ne l'a pas autorisé à en frapper de nouvelles. 

Elle estime qu'il y en a assez en circulation en Europe. Mais une grande partie d'entre elles sont perdues, ou stockées dans des tiroirs. Il faut savoir que depuis le début de l'année, les pièces belges ne sont plus frappées dans le royaume mais aux Pays-Bas.

Tous les prix ne seront pas arrondis

Pour éliminer progressivement les pièces de un et deux centimes, la Belgique oblige dorénavant les commerçants à arrondir leurs additions. Mais bien sûr pas tous les prix, seulement le total. Par exemple si le total est de 20,13 euros, vous payerez 20,15 euros. S'il est de 20,12 euros, vous payerez 20,10 euros. 

L'expérience dans les autres pays européens montre que cela n'a aucun effet sur l'inflation. Le fait d'arrondir les additions était déjà autorisé depuis 2014 et 30 % des commerçants avaient déjà adopté cette pratique. C'est maintenant obligatoire. Cela dit, si le total des achats en Belgique est arrondi, on peut toujours payer avec des pièces de 1 et de 2 centimes. Et le commerçant peut rendre de la monnaie avec ces petites pièces. 

Bientôt en France ?

En France, un rapport officiel de l'été dernier préconise la disparition des pièces de un et deux centimes. La balle est dans le camp du ministère des finances.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu