Économie – Social

Seine-Maritime : vers une extension de la zone industrielle de Port Jérôme d'ici 2020

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mercredi 21 décembre 2016 à 18:00

Le futur Port Jérôme 3 dépendra essentiellement de la commune de Petiville
Le futur Port Jérôme 3 dépendra essentiellement de la commune de Petiville - -Caux Seine Agglo

La zone industrielle de Port Jérôme, entre Le Havre et Rouen, va s'étendre d'ici 2020. Port Jérôme 3 devrait faire 110 hectares et pourquoi pas accueillir le géant Lafarge.

A mi-chemin entre Le Havre et Rouen, Port Jérôme est une zone industrielle située le long de la Seine. Elle comprend notamment la 3e raffinerie de France Exxon Mobil. Aujourd'hui la collectivité Caux Seine Agglo veut développer encore la zone pour attirer de nouvelles entreprises et évidemment que ça contribue au développement économique local. Actuellement 8 900 entreprises travaillent sur cette zone. Après Port Jérôme 1 et 2, le projet de Port Jérôme 3 pourrait voir le jour vers 2020.

2020, c'est demain

Nous en sommes encore aux prémices de ce projet car il reste encore pour les entreprises, 80 hectares de disponible sur Port Jérôme 2. Mais la collectivité Caux Seine Agglo ne veut pas rester à la traîne du développement de l'Axe Seine et prépare déjà l'avenir comme l'explique le président de Caux Seine Urbanisme, Patrick Pesquet :

On est dans la phase étude et dépôt du dossier de la zone d'activité auprès de l'Etat, donc ce sont toutes les démarches "non-visibles". C'est notre rôle d'élu d'anticiper car un industriel lorsqu'il a un projet il veut le voir réaliser très vite."

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté

Port Jérôme 3 fera 110 hectares, dépendant de la commune de Petiville. Forcement pour son maire Moïse Moreira, le projet est positif :

ça va créer de l'emploi et permettre un développement de la commune en matière de construction et d'apport de nouveaux habitants."

Quelles entreprises vont s'installer à Port Jérôme 3 ?

Pour l'instant difficile à dire, encore une fois, le projet est dans la phase administrative. Cela dit le géant Lafarge serait en discussion pour une future implantation, alors qu'il vient de réduire ses effectifs à quelques kilomètres de là, à Saint-Vigor d'Ymonville.

Lafarge est en négociation avec l'agglo et Caux Seine Développement mais ce ne sera pas avant 2020."

La zone industrielle de Port Jérôme se veut déjà un référent du transport multimodal : avec un trafic maritime de 6 ,5 millions de tonnes et un trafic fluvial de 900 000 tonnes en 2014.

Pour tous les habitants concernés par ce futur Port Jérôme 3, une exposition itinérante présente le projet : en mairie de Petiville jusqu'au 8 janvier puis à la maison de l'intercommunalité de Lillebonne jusqu'au 12 février.