Économie – Social

Vers une fin de grève chez les pompiers du Puy-de-Dôme

Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 8 janvier 2016 à 13:09

Pompier, photo d'illustration
Pompier, photo d'illustration © Radio France

Au 29e jour de grève les pompiers du Puy-de-Dôme ont obtenu gain de cause auprès du département. La fin de la grève devrait être votée ce vendredi soir en assemblée générale.

Les pompiers professionnels du Puy-de-Dôme étaient en grève depuis près d'un mois. Au 29e jour du mouvement, ils ont enfin pu rencontrer le président du Conseil départemental qui leur a donné des garanties sur leurs revendications. Jean-Yves Gouttebel s'est engagé sur les embauches promises, sur la mise en place immédiate d'une mutuelle et sur une réorganisation des services de secours et d'incendie pour une meilleure efficacité sur le département.

Fabrice Lanoire, délégué CGT du SDIS63 résume ce qu'ont obtenu les pompiers.

Des embauches d'ici la fin d'année

Les pompiers réclamaient notamment les quatorze embauches promises lors d'un protocole d'accord. D'après le département, six postes étaient déjà pourvus. Pour les huit restants, ils le seront d'ici la fin de l'année. L'idée étant de répartir ces embauches sur deux exercices budgétaires. Jean-Yves Gouttebel rappelle à cette occasion que "le recrutement d’un sapeur-pompier professionnel « coûte » au SDIS 13 200 Euros en formation et 2000 Euros en équipement. Son coût salarial avec le régime indemnitaire se monte à 3 046 euros mensuels (hors prime annuelle)".

Concernant la mutuelle, elle sera mise en place au plus vite. La principale revendication des pompiers du Puy-de-Dôme était surtout l'organisation opérationnelle des secours sur le département, mal équilibrée selon eux avec des secteurs trop bien dotés et d'autres où les temps d'intervention sont trop longs. Sur le sujet, un travail de réflexion a été engagé au sein du département et Jean-Yves Gouttebel assure que "les élus du Bureau vont engager des échanges avec les maires du Puy-de-Dôme, auxquels je m’adresserai personnellement la semaine prochaine".

Fabrice Lanoire, délégué CGT du SDIS63 sur la réorganisation des secours.

Suite à ces avancées, l'intersyndicale appelle à suspendre le mouvement. La décision sera votée en assemblée générale ce vendredi soir. La marche prévue le 16 janvier à Clermont-Ferrand est annulée.