Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Versement du crédit d'impôt : plus de 72.000 Manchois concernés

lundi 14 janvier 2019 à 15:54 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Quelque neuf millions de Français vont toucher à partir de ce mardi un acompte sur leur crédit d'impôt. Mais attention, dans certains cas, il faudra le rembourser !

Le prélèvement à la source change notamment les modalités du versement du crédit d'impôt.
Le prélèvement à la source change notamment les modalités du versement du crédit d'impôt. © Maxppp -

Manche, France

Ça n'est pas tous les jours que les services des impôts versent de l'argent sur le compte des contribuables. En l’occurrence, c'est ce mardi. Dans le cadre de la réforme du prélèvement de l'impôt à la source, les services fiscaux versent à partir de ce mardi 60% du montant des crédits d'impôts. Neuf millions de contribuables français sont concernés. Dans la Manche, ce sont au total 72.437 qui vont recevoir cette avance à laquelle ils ont droit, enfin, droit en théorie. 

Car pour verser cette avance, les services fiscaux se sont basés sur la déclaration d'impôt sur les revenus de l'année 2017. Seulement la situation des contribuables a pu changer l'an dernier. L'emploi d'un salarié à domicile, par exemple, a pu cesser en 2018. Dans ce cas précis, le contribuable perd son droit au crédit d'impôt. C'est pourquoi le droit à bénéficier du crédit va être réévaluer par les services fiscaux à partir de la déclaration d'impôt 2018 qui sera remplie par chacun d'entre nous au printemps. 

Le crédit d'impôt devra être remboursé dans certains cas

Si l'an dernier, un contribuable a employé un salarié à domicile, versé des dons aux associations, ou investi dans l'immobilier locatif dans les mêmes conditions qu'en 2017, alors il touchera en septembre prochain, le complément de son crédit d'impôt. Si en revanche, il n'emploie plus personne, n'a pas fait de dons, ni d'investissement locatif, alors il n'a plus droit à un crédit, et l'administration lui réclamera cet automne, le remboursement de l'avance versée à partir d'aujourd'hui. Lorsqu'on est dans ce cas de figure, il est donc essentiel de provisionner l'argent versée par les impôts : ne pas le dépenser puisqu'il faudra le rembourser.

Rappelons que les dépenses qui ouvrent le droit à un crédit d'impôt sont les suivantes : l'emploi d'une personne à domicile, les frais pour garde d'enfants, les cotisations syndicales et les dons aux associations, les dépenses liées à la dépendance, et les investissements locatifs.