Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Victime de l'incendie du datacenter OVH, une Manchoise se voit proposer un geste commercial de 30 euros

-
Par , France Bleu Cotentin

L'incendie qui a en partie détruit un datacenter du groupe OVHCloud à Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars dernier a privé depuis de très nombreux clients de leurs sites internet. Et les gestes commerciaux ne sont pas à la hauteur des attentes.

Le datacenter OVHCloud de Strasbourg hébergeait entre autres sites, celui de la Manchoise Mathilde Picouret : toutes ses données sont définitivement perdues.
Le datacenter OVHCloud de Strasbourg hébergeait entre autres sites, celui de la Manchoise Mathilde Picouret : toutes ses données sont définitivement perdues. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Mathilde Picouret est une jeune vendeuse sur internet, installée à Urville-Nacqueville. Son domaine : les bijoux envoyés aux quatre coins de France après des commandes passées via le site marchand de sa marque La pie qui court. Seulement depuis le milieu de la semaine dernière, son activité est paralysée. "En me levant, je me suis rendu sur mon site mais il n'était plus actif. J'ai fait le rapprochement avec les informations concernant l'incendie du datacenter à Strasbourg"

Rapidement Mathilde Picouret est informée par l'entreprise que son site était hébergé sur un serveur qui a été totalement détruit dans l'incendie. Autrement dit, toutes les données sont perdues. "Pour moi c'est un vrai préjudice car ce sont tous mes fichiers clients et mes contacts qui ont disparu", soupire la jeune femme. 

Un préjudice estimé à 2000 euros

Dans son malheur, Mathilde Picouret a la chance de pouvoir compter sur un conjoint qui s'y connaît en informatique et qui travaille d'arrache-pied depuis maintenant une semaine pour recréer lui même un site marchand pour sa compagne. Cela lui évite des frais de création de site mais le préjudice économique reste lourd pour sa petite entreprise. "Si nous parvenons à lancer notre nouveau site marchand d'ici la fin de cette semaine, j'estime que j'aurai perdu environ 2000 euros", précise Mathilde Picouret.

Et ce n'est pas le "geste commercial" consenti par OVHCloud qui lui permettra de compenser cette perte! "Ils m'ont proposé _un avoir de 30 euros, autrement dit, la gratuité pour six mois d'hébergement de mon site, si je reviens chez eux_", sourit la jeune femme avant de conclure, "il est hors de question de leur faire à nouveau confiance. J'irai chez un autre hébergeur, et je prendrai l'option garantie de sauvegarde".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess