Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Geneviève Legay, la militante blessée à Nice

VIDÉO - 300 manifestants rendent hommage à Geneviève Legay à Nice

lundi 25 mars 2019 à 20:44 - Mis à jour le mardi 26 mars 2019 à 7:00 Par Marion Chantreau, France Bleu et France Bleu Azur

Un hommage à Geneviève Legay, manifestante blessée grièvement lors d'une charge de CRS samedi dernier place Garibaldi, était organisé ce lundi soir sur la même place Garibaldi à Nice. Quelque 300 manifestants y ont participé.

Les CRS chahutés par les manifestants
Les CRS chahutés par les manifestants © Radio France - Marion Chantreau

Nice, France

Quelque 300 personnes se sont rassemblées sur la place Garibaldi à Nice ce lundi soir en soutien à Geneviève Legay, manifestante blessée samedi lors d'une manifestation interdite par arrêté préfectoral. "On ne nous enlèvera pas le droit de manifester", "Justice pour Geneviève", clament les participants lors de cet hommage. Le message est clair, ils s'indignent de l'intervention policière menée samedi dernier place Garibaldi, parlent de "dispositif de sécurité disproportionné. " 

Il était presque midi lorsque les CRS ont chargé les manifestants. Dans la cohue, Geneviève Legay, militante de 73 ans, porte parole d'Attac dans les Alpes-Maritimes,est poussée dans le dos et sa tête heurte un plot du tramway. Elle est grièvement blessée. Depuis, son état s'améliore a confié une de ses filles lors du rassemblement. 

Une vingtaine d'associations de défense des droits de l'homme, des altermondialistes, des syndicats comme la CGT, des partis politiques comme le PCF mais aussi des proches et amis de Geneviève Legay et ses filles étaient présentes ce lundi soir. Deux heures de rassemblement avant que quelques militants ne quittent la place direction la place Massena, le palais de justice et la mairie pour clamer "Estrosi démission". 

Revivez l'hommage grâce à  notre live-tweet