Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDEO - Baisse des APL : 300 personnes devant la permanence du député Bruno Fuchs à Mulhouse

vendredi 13 octobre 2017 à 16:33 Par Céline Rousseau et Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

"Touche pas à mon hlm" ! 300 personnes ont manifesté vendredi 13 octobre à Mulhouse contre la baisse annoncée des APL pour les locataires de HLM. Le rassemblement s'est tenu devant la permanence du député Bruno Fuchs (REM).

300 personnes se sont rassemblées à Mulhouse devant la permanence du député REM Bruno Fuchs pour protester contre la baisse des APL.
300 personnes se sont rassemblées à Mulhouse devant la permanence du député REM Bruno Fuchs pour protester contre la baisse des APL. © Radio France - Patrick Genthon

Mulhouse

A l'appel du collectif Vive l'APL qui regroupe 70 associations, syndicats ou fédérations HLM, 300 personnes se sont rassemblées vendredi 13 octobre à Mulhouse pour protester contre la baisse des APL annoncée par le gouvernement. Elles ont manifesté devant la permanence flambant neuve du député de la 6e criconscription du Haut-Rhin, Bruno Fuchs (REM), avenue de Colmar.

ECOUTER : "Plus on monte les APL, plus les loyers augmentent!" - Bruno Fuchs député LREM du Haut-Rhin

Au titre du projet de loi de finances 2018, les APL - aide personnalisée au logement - devraient baisser de 50 à 60 euros par mois pour les locataires HLM. Dans le même temps, le gouvernement souhaite obliger les bailleurs sociaux à diminuer les loyers de la même somme. Pour eux, la conséquence serait qu'ils ne pourraient plus construire de nouveaux logements, avait estimé Denis Rambaud, président de l'AREAL, association régionale des organismes HLM d'Alsace, sur France Bleu Alsace le 15 septembre dernier. Il était parmi les manifestants, tout comme Philippe Trimaille, président de l'office HLM M2A Habitat.

Dans le rassemblement ce vendredi, les manifestants, sifflets à la bouche, ont brandi des cartons rouges contre le gouvernement. Le collectif Vive L'APL appelle également à la mobilisation samedi 14 octobre dans une vingtaine de villes en France.