Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDEO - À l'aéroport de Châteauroux, les pilotes se forment à atterrir

-
Par , France Bleu Berry

Toute l'année, l'aéroport Marcel Dassault accueille plusieurs compagnies aériennes qui forment leurs pilotes au délicat exercice de l'atterrissage. Un atout économique pour l'ensemble de la région.

Un Airbus A220 de la compagnie Swiss Air sur le tarmac de l'aéroport de Châteauroux
Un Airbus A220 de la compagnie Swiss Air sur le tarmac de l'aéroport de Châteauroux © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

Sur le tarmac de l'aéroport Marcel Dassault, à Châteauroux, un Airbus A220 de la compagnie Swiss Air s'apprête à décoller. Pendant toute une après-midi ou une journée entière, il va effectuer des rotations. L'avion multiplie les atterrissages, ne s'arrête pas sur la piste et remet les gaz pour un nouveau tour au-dessus de Châteauroux. "L'atterrissage, c'est ce qu'il y a de plus dur", confie Markus Juchli, qui encadre la formation. "Il faut que nos pilotes s'exercent sur un avion pour être plus à l'aise", poursuit-il.

Markus Juchli encadre la formation. Il a des milliers d'heures de vol à son actif - Radio France
Markus Juchli encadre la formation. Il a des milliers d'heures de vol à son actif © Radio France - Jérôme Collin

La sécurité, maître-mot des formations à Châteauroux

Les pilotes en formation ont déjà plusieurs centaines d'heure de vol au compteur, essentiellement en simulateur. Mais ils doivent impérativement faire six tours de piste avec un avion pour aller au bout de leur formation et ensuite pouvoir piloter avec des passagers à bord. "Il faut rassurer les gens qui pourraient s'inquiéter de voir ces avions. Le cadre est très réglementé, on ne laisse aucune part à l'improvisation", insiste Didier Lefresne, directeur d'exploitation de l'aéroport de Châteauroux. "Les pilotes sont encadrés par des pilotes chevronnés qui ont des milliers d'heures de vol", ajoute-t-il.

On veille à la sécurité en permanence, de l'ouverture des portes jusqu'à l'arrêt de l'avion"

L'avion de la compagnie Swiss Air - Radio France
L'avion de la compagnie Swiss Air © Radio France - Jérôme Collin

Un atout économique pour l'ensemble du territoire

Pour l'aéroport Marcel Dassault, l'accueil de ces sessions de formations représente une manne financière importante. "C'est une activité qui nous rapporte beaucoup d'argent", explique Didier Lefresne. "Nous sommes l'une des plus grosses plateformes de France. Châteauroux se démarque par sa piste de 3 500 mètres, l'une des dix plus grandes d'Europe", explique-t-il.

Et l'impact est loin d'être négligeable sur l'ensemble du territoire en région Centre-Val de Loire. "Ça génère aussi une activité économique très importante : des nuitées d'hôtel, de la restauration... Nous sommes un aéroport international, donc ça permet de rayonner bien au-delà des frontières régionales", conclut le directeur d'exploitation de l'aéroport Marcel Dassault, à Châteauroux.

C'est un outil très important de développement du territoire"