Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les papeteries Arjowiggins dans la tourmente

VIDÉO - Arjowiggins : le gouvernement veut "faire la lumière" sur la gestion de Sequana

-
Par , France Bleu Maine

Lors des questions au gouvernement ce mercredi à l'Assemblée nationale, la Secrétaire d'état Agnès Pannier-Runacher a affirmé qu'il fallait "faire la lumière" sur la gestion du groupe Sequana, après la liquidation judiciaire de sa filiale Arjowiggins. 700 emplois sont concernés en Sarthe.

L'entrée de la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe)
L'entrée de la papeterie Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe) © Radio France - Alexandre Chassignon

Bessé-sur-Braye, France

L'Etat a-t-il vraiment tout fait pour sauver Arjowiggins ?  A Bessé-sur-Braye, beaucoup en doutent parmi les 568 salariés dont l'usine a été liquidée la semaine dernière ; même chose à Saint Mars la Brière, où la moitié seulement des 250 emplois du site a pu être reprise. Certains s'interrogent d'ailleurs sur le rôle qu'a pu jouer la Banque publique d'investissement, la BPI, actionnaire de Sequana - la maison mère d'Arjowiggins.  

Du côté de Bercy, pourtant, la ligne est toujours la même : l'Etat a joué son rôle et va continuer à le faire, assure Agnès Pannier Runacher, la Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances. Elle l'a dit ce mercredi à l'Assemblée nationale lors des questions au gouvernement, en réponse à la députée LRM Pascale Fontenel-Personne. Agnès Pannier-Runacher indique qu'il faut "faire la lumière sur la façon dont a été gérée Sequana"