Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Au Mans, quatre écoles de danse privées manifestent pour demander à reprendre les cours

-
Par , France Bleu Maine

Quatre écoles de danse privées du département de la Sarthe ont mobilisé une centaine de leurs élèves, ce samedi, place de la République au Mans. Un happening revendicatif pour demander l'autorisation de reprendre les cours.

Une centaine d'élèves des écoles de danse ont manifesté vêtus de noir
Une centaine d'élèves des écoles de danse ont manifesté vêtus de noir © Radio France - Ruddy Guilmin

Masqués, vêtus de noir et silencieux, une centaine d'élèves de quatre écoles de danse sarthoises, ainsi que leurs professeurs, ont manifesté en dansant ce samedi, place de la République, au Mans, pour demander à pouvoir reprendre les cours. Une initiative du Collectif Danse Sarthe composé des écoles Delphine Letort, Danse studio 2 et Aurore Fondain, rejointes par l'école Garreau-Le Fort (La Flèche), et accompagné pour l'occasion par l'école de batterie Michel Hammayon. 

Dans une lettre adressée au maire du Mans, Stéphane Le Foll, afin de l'alerter sur les difficultés de leurs entreprises, ils soulignent les spécificités de leur profession à la fois sportive et artistique, et déplorent un traitement différent par rapport à d'autres structures : "Lors du premier confinement, nous avons fait partie des dernières professions autorisées à reprendre notre activité, bien après les salles de sport (ndr : elles ont repris début juin, un mois après le déconfinement du 11 mai). Aucune aide spécifique n'a été mise en place (...) et notre profession semble totalement et injustement pénalisée voire mise à l'écart dans ce second confinement", alors que "les activités périscolaires de danse sont maintenues dans les écoles".

Les écoles de danses, dont la "pérennité est aujourd'hui directement menacée", assurent les professeurs-entrepreneurs, demandent donc à pouvoir reprendre leurs cours, dans le respect des règles sanitaires et des gestes barrières, dès le 1e décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess