Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Au moins deux candidats à la reprise du site de Whirlpool à Amiens

jeudi 30 mars 2017 à 15:57 Par Rosalie Lafarge, France Bleu Picardie et France Bleu

Le site de l'usine Whirlpool à Amiens intéresserait au moins deux repreneurs potentiels selon le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand. "Ce n'est pas pour autant que c'est fait", précise tout de même l'élu.

L'usine Whirlpool d'Amiens
L'usine Whirlpool d'Amiens © Radio France - Elodie Touchais

Amiens, France

L'usine amiénoise de sèche-linge Whirlpool, promise à la fermeture en 2018, intéresse au moins deux industriels. Le président LR de la région Hauts-de-France le confirme ce jeudi. "Il y a au moins deux candidats à la reprise, ce n'est pas pour autant que c'est fait, mais c'était important, déjà, d'avoir des repreneurs industriels", affirme Xavier Bertrand.

Par le passé, certains engagements n'ont pas été tenus, alors je me méfie" - Xavier Bertrand

"Il y a des discussions entre Whirlpool et un repreneur que j'ai mis en contact avec l'entreprise", précise Xavier Bertrand, "mais Whirlpool doit vraiment jouer le jeu et ne pas faire semblant. L'entreprise a une responsabilité particulière. Par le passé, certains engagements n'ont pas été tenus, alors je me méfie".

Le président de la région souhaite un vrai projet industriel

Le patron de la région assure qu'il y aura une réunion la semaine prochaine entre le ministre de l'Industrie et Whirlpool afin de faire le point sur la situation. "La loi demande à l'entreprise de faire le maximum pour trouver un repreneur, c'est bien", poursuit Xavier Bertrand. "Mais je préfère essayer aussi de mon côté de trouver des repreneurs potentiels et de les mettre en contact avec Whirlpool".

Il y a deux critères : un vrai projet industriel et le nombre d'emplois conservés" - Xavier Bertrand

Xavier Bertrand avait déjà annoncé la mise en contact de l'entreprise avec un premier candidat à la reprise. Il confirme ce jeudi l'intérêt d'un deuxième repreneur. "Mais les critères sont les suivants, ajoute immédiatement le président de la région : un vrai projet industriel pour ne pas semer le doute et ne pas donner le sentiment que dans quelques années on aura le même problème si c'est un fonds financier qui vient juste faire de la rentabilité ; et le nombre d'emplois qui seront conservés".

Whirlpool doit partir en Pologne en juin 2018

Fin janvier, le groupe américain avait indiqué son intention de délocaliser la production à Lodz, en Pologne, appelée à devenir "le point central" de sa nouvelle plateforme de production de sèche-linge pour la région Europe, Afrique et Moyen-Orient. L'objectif déclaré est de bénéficier de "plus fortes économies d'échelle" et ainsi "sauvegarder sa compétitivité" dans un contexte "de plus en plus concurrentiel".

L'usine d'Amiens, qui doit fermer au 1er juin 2018, emploie 290 salariés, auxquels s'ajoutent 250 intérimaires employés quasiment en permanence et une centaine de salariés du sous-traitant pour les plastiques, Prima, installé sur le site même de l'usine.