Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

VIDÉO - Aucune avancée pour les forains du marché de la Plaine à Marseille

vendredi 7 septembre 2018 à 13:13 Par Tony Selliez, France Bleu Provence

Ils ont pourtant fait une véritable démonstration de force ce vendredi matin, en paralysant une bonne partie du centre ville de Marseille : les forains du marché de la Plaine attendent toujours d'être reçus en préfecture.

Les forains du marché de la Plaine ont occupé quelques minutes l''espace au pied de la mairie de Marseille, sur le Vieux Port
Les forains du marché de la Plaine ont occupé quelques minutes l''espace au pied de la mairie de Marseille, sur le Vieux Port © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Marseille paralysée, mais les forains de la Plaine guère avancés. Pour l'instant, en tout cas. Les forains n'ont pour l'instant rien obtenu, malgré l'opération escargot organisée entre 7h et midi ce vendredi matin dans le centre-ville (Chave, Sakakini, Plombières, Joliette, Vieux-Port). Plus d'une centaine d'entre eux y a participé. Ces forains acceptent les travaux de la place Jean-Jaurès, où se situe le marché ety qui sont programmés pour une durée d'au moins deux ans. En revanche, ils refusent les conditions dans lesquelles ils sont replacés sur d'autres marchés de la ville.

Les travaux de totale requalification de la place doivent démarrer d'ici la fin du mois 

Pour l'instant, il n'y a pas de nouveau mouvement programmé, mais d'autres actions pourraient être organisées dès la semaine prochaine. Tout dépend maintenant de la tenue, ou non, d'une réunion en préfecture.

"On arrive à un point de non-retour. On a demandé des emplacements où il y a suffisamment de forains, ça a été refusé. On nous considère comme des commerçants bas de gamme." Simon Charbit, forain depuis 40 ans à La Plaine